Commande publique

Marchés publics : de la souplesse pour les candidats s’appuyant sur les capacités de leur sous-traitant ou cotraitant

Mots clés : Réglementation européenne

Un candidat à un contrat public est libre de choisir la nature juridique des liens (groupement et/ou sous-traitance) qu’il entend établir avec les autres entités dont il fait valoir les capacités financières, techniques et professionnelles pour l’exécution d’un marché déterminé. Il choisit également librement le mode de preuve de l’existence de ces liens. C’est ce que vient de préciser la Cour de justice de l’Union européenne.

Un arrêt récent (CJUE, 14 janvier 2016, « Ostas Celtnieks SIA », aff. C-234/14) affine les règles applicables lorsqu’une entreprise souhaite se prévaloir des capacités d’autres opérateurs pour...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X