Marchés privés

Marchés privés : comment doit être rédigée la clause de prix dans un marché à prix unitaires ?

Lorsqu’ils concluent un marché, les cocontractants choisissent librement la forme de leur prix.

Le prix unitaire s’oppose au forfait. Dans le premier cas, le prix total n’est pas connu à l’avance, puisqu’il dépend des quantités réellement effectuées. Dans le second, un montant global et définitif constitue la rémunération prévue pour l’exécution d’un ouvrage déterminé. Un même marché peut cependant mêler les deux types de prix, excluant du forfait...

Vous devez être abonné au Moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Les articles les plus lus
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X