Industrie/Négoce

Marché de la piscine : le plongeon !

Mauvaise météo, moral des ménages en berne… Après quatre années d’engouement, les Français rechignent à faire construire une piscine. Pourtant, un tel équipement est un indéniable atout foncier. Etat des lieux.

Les carnets de commandes des professionnels de la piscine seraient-ils en train de s’assécher ? Fin 2007, leur Fédération (1) se voulait pourtant optimiste quant à l’année à venir, comptant bien poursuivre sur la lancée d’environ 100 000 nouveaux bassins installés chez les particuliers. Rythme devenu coutumier depuis 2004. Mais lorsque le printemps fut venu, les pisciniers ne purent que constater un très net ralentissement, attribuable à la fois à une météo peu propice aux envies de baignade et à la réduction de pouvoir d’achat des ménages. Pour l’heure, les professionnels tablent sur un volume des ventes de 50 000 unités en 2008. Une année marquée également par la mise en place d’une nouvelle réglementation (voir « Le Moniteur » du 1er août, pages 42 et 43).

Une valorisation de 5 à 20 %
Alors pour convaincre de l’importance de s’équiper, fabricants et installateurs argumentent, non plus prioritairement sur le bien-être et la convivialité, mais sur la plus-value foncière qu’engendre une piscine. Pour ce faire, ils s’appuient sur une étude du cabinet Décryptis, dont l’un des enseignements est le suivant : « Les propriétaires de maison considèrent que l’augmentation des prix de l’immobilier induit par une piscine rend l’investissement ’nécessaire’ ». Ils estiment en effet qu’avec une piscine, des maisons « moyennes » se vendent plus cher et que de « belles » maisons sans piscine risquent de se vendre en dessous du prix du marché. Ce constat est très net dans certaines régions, le Sud en particulier où, sans piscine, un « produit immobilier » aura beaucoup de mal à trouver acquéreur, même s’il est très bien situé !
Sur les côtes méditerranéenne et atlantique, ainsi que dans les départements du Centre, les maisons équipées de bassins enterrés bénéficient d’une valorisation pouvant aller de +5 % à +20 %. Pour les autres régions, les prix à la vente sont également fortement influencés par la présence d’équipements de chauffage, la possibilité de couvrir et découvrir le bassin à volonté…
Selon la Fédération des professionnels de la piscine, à maison identique, entre celle équipée d’une piscine et celle qui ne l’est pas, la différence de prix dépasse presque toujours le coût de la construction du bassin.
Ce raisonnement foncier s’accompagne de nouvelles propositions en termes de produits afin de satisfaire une clientèle qui, de fait, est de plus en plus exigeante. L’intégration d’un Spa dès la conception de la piscine est ainsi très en vogue tout comme les couloirs de nage. Ceux-ci sont la réponse aux jardins de faible largeur.

Limiter les pertes thermiques
Enfin, pouvoir profiter de la baignade tout au long de l’année est fortement réclamé. Fabricants et installateurs l’ont bien compris et proposent désormais systématiquement une solution de chauffage qui vient compenser les pertes thermiques par les parois, celles par rayonnement et celles dues au renouvellement d’eau nécessaire, suite à l’évaporation naturelle. La moyenne de ces pertes s’établit à environ 0,25 kW/m2, pour une profondeur moyenne de bassin de 1,4 m. Hormis les systèmes électriques classiques de chauffage, deux vont dans le sens du développement durable : la pompe à chaleur et l’équipement solaire. La première absorbe les calories présentes dans l’air ambiant et utilise cette chaleur pour chauffer l’eau de la piscine. Le second utilise une pompe qui aspire l’eau du bassin et la fait circuler à travers les capteurs solaires. L’eau chauffée retourne alors dans la piscine. Ce type d’installation peut également fonctionner avec un raccordement sur le circuit de filtration de la piscine.

Thierry Devige-Stewart (Le Moniteur)
A lire aussi dans la rubrique Réglementation du « Moniteur » n° 5.462 du 1er août 2008, p. 42 : « Une vague de nouveautés sur les piscines ».

(1) Fédération des professionnels de la piscine

Focus

Chiffres clés
Parc total : 1,346 million de piscines privées dont 843.000 bassins enterrés et 503.000 piscines hors-sol.
Volume de ventes annuelles :
2007 : 98.000
2008 : 50.000 (prévisions)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X