Réalisations

Marc Mimram explique les surcoûts de la passerelle sur le Rhin

Réagissant à l’article du 10 mai intitulé « Strasbourg et Kehl s’unissent contre l’architecte Marc Mimram », ce dernier nous fait part de son point de vue.

« En réponse à votre dépêche, il me paraît important de rappeler que les surcoûts constatés sur la passerelle, Strasbourg-Kehl sont essentiellement liés aux modifications du projet faisant suite aux demandes du maître d’ouvrage (déplacement du pont, accroissement de la portée, protection en rivière) et par conséquent de la réduction des délais impartis à la réalisation des travaux, la date de livraison étant impérativement fixé à l’ouverture du Festival des Jardins, le 24 avril 2004.

Je rappelle que nous n’avions aucune mission de suivi des travaux et que toutes les modifications apportées au projet durant cette phase ne nous ont jamais été soumises pour accord préalable.

Bien au contraire, nous nous sommes opposés aux propositions de l’entreprise visant à simplifier le projet et à en augmenter les dimensions et donc les coûts.

Je m’oppose fermement à toutes allégations laissant entendre que nous puissions avoir une responsabilité sur l’accroissement des coûts des travaux et je demande une expertise sur cette base, impliquant les responsables pour le maître d’ouvrage du suivi de ces travaux.

Je n’accepterai pas les rumeurs infondées et injustifiées ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X