Profession

Marc Barani, lauréat de l’Equerre d’argent 2008

C’est une forme de consécration nationale pour l’architecte niçois Marc Barani, 51 ans : le « pôle multimodal du tramway », qu’il a conçu pour la communauté d’agglomération de Nice-Côte d’Azur, a reçu le 1er décembre 2008 l’Equerre d’argent, le prix d’architecture du « Moniteur ».

Un bâtiment qui a nécessité trois années d’études et trois années de chantier : une aventure de longue haleine pour une agence d’architecture qui, au départ, ne comptait que cinq personnes !

Diplômé de l’école d’architecture de Marseille, Marc Barani a suivi un parcours atypique qui l’a conduit à étudier l’anthropologie – il passe un an au Népal – puis la scénographie, avant de créer en 1985 son agence à Nice. Il se fait remarquer avec des œuvres aussi diverses qu’un cimetière à Roquebrune-Cap Martin, une passerelle piétonne sur un torrent, ou une villa de 650 m2 en bord de mer. Une production dont la qualité reconnue lui permet de construire dans toute la France (pont Renault à Boulogne-Billancourt, 150 logements près de Rennes, le centre des congrès de Nancy) et même à l’étranger (mémorial à Rafic Hariri à Beyrouth et une bibliothèque à Tripoli).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X