Entreprises de BTP

Maquette numérique : Bouygues Construction et Autodesk deviennent partenaires

Bouygues Construction et Autodesk ont signé un partenariat stratégique dans le domaine de la maquette numérique. Objectif : développer son utilisation dans le secteur de la construction.

L’offre en matière de maquette numérique se structure. Autodesk, concepteur de logiciels, et Bouygues Construction viennent de signer un partenariat stratégique dans le domaine de la maquette numérique, plus couramment appelée BIM (building information modeling) tant l’acronyme anglais est déjà largement adopté. « Cela concrétise une collaboration de plusieurs années entre les équipes de recherche d’Autodesk et de Bouygues Construction », indiquent les deux entreprises dans un communiqué commun. Ils unissent ainsi leurs efforts pour développer son utilisation dans le secteur de la construction.  « Nous utilisons le BIM depuis plusieurs années notamment en conception avec les solutions Autodesk Revit et Robot Structural Analysis, assure l’entreprise générale. Cette collaboration a déjà contribué à l’évolution des versions 2012 de la famille Revit et l’outil de synthèse de projet Navisworks. »

Un outil unique et partagé

Véritable outil pour gérer le cycle de vie complet des bâtiments et ouvrages d’art (conception, simulation, construction, exploitation et rénovation), le BIM permet à la plupart des acteurs d’un bâtiment de travailler sur un outil unique et partagé. L’architecte fourni l’enveloppe à respecter. Le constructeur coordonne ses lots techniques (charpente, gros œuvre, étanchéité, façade…), puise des informations dans la maquette puis les réintègre et les renseigne via le format d’échanges IFC (Industry Foundation Classes), commun à tous les acteurs de la construction. Très tôt, bien avant le début du chantier, les problèmes sont détectés. Ici un poteau mal placé, là un morceau de la structure métallique qui traverse un bloc béton. Ces conflits sont gérés par un model manager (gestionnaire de maquette numérique) qui les nomme et les hiérarchise.

Entreprise globale

Après réunion des différents intervenants, un ordre est envoyé via la maquette afin de résoudre le problème. Il est possible de faire des coupes à l’infini, ce qui évite les malfaçons et les mauvaises surprises lors les travaux. « Le BIM nous permet de construire avant de construire, résume Gaëtan Desruelles, directeur général adjoint en charge de la R&D et de la construction durable chez Bouygues Construction. Nous confortons ainsi notre transformation d’entreprise générale de construction en entreprise globale assurant, au-delà des phases de conception/construction/maintenance, la gestion des énergies et des services associés aux occupants. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X