Entreprises de BTP

Manifestation de sans-papiers intérimaires du BTP à la Défense

Quelques 300 personnes, dont nombre de travailleurs intérimaires sans-papiers, ont défilé mardi 26 août au CNIT de la Défense (Hauts-de-Seine) pour « interpeller les donneurs d’ordre du bâtiment ».

A l’appel de l’association Droits devant!! et de l’union syndicale Solidaires Paris, les manifestants ont défilé dans le CNIT de la Défense, actuellement en travaux. « C’est un des chantiers de Vinci, un des principaux donneurs d’ordre dans le BTP », a expliqué à l’AFP Benoît Clément, représentant de Solidaires. « Nous avons demandé un entretien avec Vinci pour leur demander de régulariser les sans-papiers », a ajouté le syndicaliste. Depuis le 3 juillet, 88 intérimaires sans-papiers de la société (d’intérim) Man BTP sont en grève. « Man BTP a monté les dossiers pour les régulariser, mais la préfecture répond que ce n’est pas aux sociétés d’intérim de faire la démarche », a déploré M. Clément.
« Nous avons donc décidé d’interpeller les principaux employeurs de ces sociétés d’intérim », a-t-il expliqué. Casques de chantier sur la tête, sifflets à la bouche, les manifestants ont déambulé dans le centre de conférence en travaux en scandant des slogans comme « Solidarité avec les sans-papiers ».
Derrière des banderoles affichant « Patrons du bâtiment, régularisez les sans-papiers », ou « Intérimaires travailleurs sans-papiers, régularisation pour tous », ils se sont ensuite regroupés sous l’Arche de la Défense pour une prise de parole.
« Nous sommes des coureurs de marathon, cela peut prendre des années mais nous avons déjà 900 régularisations depuis le mouvement de grève du 15 avril », a lancé à la foule Jean-Claude Amara, porte parole de Droits devant!!. Il a promis « une amplification du mouvement des sans-papiers dans les semaines à venir ».

AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X