Culture

Mal-logement : les huit propositions des lauréats du concours Mini Maousse

Mots clés : Architecture - Architecture intérieure - Bâtiment d’habitation individuel - Conception

A l’occasion de la sixième édition de cette compétition, les étudiants des écoles d’architecture, de design, de paysage ou d’ingénierie avaient été invités à concevoir un modèle d’habitat léger, modulaire et économique destiné à des populations en situation de précarité. Jusqu’au 20 mai, les meilleurs travaux sont à découvrir à la galerie VIA, à Paris.

En 1956, Jean Prouvé concevait la « Maison des jours meilleurs ». A la demande de l’Abbé Pierre, l’ingénieur avait pensé cette forme légère, peu chère et industrialisable d’habitation, capable de répondre au besoin pressant de logements destinés aux plus démunis. Soixante ans plus tard, près de 200 équipes d’étudiants en architecture, design, de paysage ou d’ingénierie ont répondu à l’appel du concours Mini Maousse pour penser la « Nouvelle maison des jours meilleurs ». Depuis 2003, cette compétition invite les futurs concepteurs à imaginer des micro-architectures et pour cette 6e édition, organisée notamment par la Cité de l’architecture et du patrimoine, l’Ecole supérieure du Bois (ESB) et le VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement), les concurrents devaient proposer des formes de lieux de vie temporaire répondant aux mêmes obligations d’économie, de modularité et de reproductibilité que le modèle historique. Mais quand Prouvé avait opté pour le métal pour l’ossature principale de son projet, les étudiants devaient avoir cette fois recours majoritairement au bois et à ses dérivés.

Jusqu’au 20 mai prochain, la galerie VIA (*), à Paris présente les 25 projets qui ont été présélectionnés, parmi lesquels huit lauréats ont été désignés. Pour ces huit équipes, l’expérience ne s’arrêtera pas là : l’été prochain, elles pourront approfondir leur concept à l’occasion d’un atelier à l’ESB, à Nantes et une nouvelle exposition se tiendra en 2017, à la Cité de l’architecture et du patrimoine. Par ailleurs, un des projets lauréats devrait être réalisé à l’échelle 1. A voir ensuite si la « Nouvelle maison » connaîtra un avenir meilleur que celle de Jean Prouvé. A l’époque, son concept n’avait pas reçu d’homologation et demeura à l’état de prototype.

Retrouvez, en ligne, le concours Mini Maousse et onze autres compétitions destinées aux étudiants et aux jeunes professionnels dans le dossier « Douze prix incontournables pour les architectes en herbe », publié dans « Le Moniteur » n° 5863 [Abonnés].

(*) Galerie VIA : 120 avenue Ledru-Rollin 75011 Paris. Plus d’informations sur via.fr

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X