Droit de la construction

Maîtres d’ouvrage privés ou publics : n’ayez pas peur du BIM !

Mots clés : Logiciels - Outils d'aide - Maîtrise d'ouvrage

Compatible avec les marchés publics, le BIM est une source d’optimisation technique et financière des projets immobiliers. Les promesses de gain devront déboucher sur un modèle économique équitable pour les parties prenantes.

L’Union nationale des syndicats français d’architectes (Unsfa) et le Club BIM Prescrire ont fait « la rentrée du BIM », le 16 septembre à Aubervilliers (93). Parmi les messages passés à la centaine de maîtres d’œuvre, maîtres d’ouvrage, entrepreneurs, le premier doit rassurer les maîtres d’ouvrage publics. Il est délivré par Christian Romon, secrétaire général de la Mission interministérielle pour la qualité des constructions publiques (Miqcp) : « Le développement du BIM est compatible avec le cadre réglementaire actuel. Ce nouvel outil ne remet nullement en cause l’approche progressive de la maîtrise d’ouvrage publique. » Le séquençage de la MOP serait même un avantage en aménageant des points de validation des étapes et la performance de l’outil BIM renforcerait la qualité des livrables. L’Unsfa insiste sur la possibilité pour le maître d’ouvrage public de prévoir au contrat de maîtrise d’œuvre « des prestations complémentaires à accomplir au titre de la mission ».

 

Le maître d’ouvrage en tête de file

 

Si tous les professionnels de la filière sont concernés par le BIM (le client, l’architecte, les entrepreneurs et les assureurs), les maîtres d’ouvrage en sont le premier maillon. Christian Romon qui anime aussi le groupe de travail du Plan...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X