Immobilier

Maisons à 15 euros par jour : c’est ouvert

Mots clés : Maison individuelle - Politique du logement

La ministre du Logement Christine Boutin était lundi 22 décembre à Ambérieux-en-Bugey (Ain) pour remettre symboliquement les clés de deux maisons à 15 euros par jour à leurs propriétaires. La ministre a cosigné l’acte authentique de l’achat d’une troisième maison.

Elle avait promis que les premiers bénéficiaires passeraient Noël dans leur nouvelle propriété. Dans la matinée du 22 décembre à Ambérieux-en-Bugey (Ain), Christine Boutin a donc, lors d’une brève cérémonie en présence des trois ménages accédant à la propriété, des différents partenaires concernés par la « charte pour la primo-accession en maison pour 15 euros par jour », et des responsables de la société Corbioli, l’entreprise qui a construit les trois maisons, symboliquement remis les clés de deux maisons à 15 euros par jour à leurs propriétaires. Des maisons d’environ 90 m² – sans compter le garage – qui sans un tel dispositif (et donc avec une TVA à 19,6 % notamment) coûtent 180.000 euros Là, les propriétaires ont bénéficié d’une TVA à 5,5 % et de 4.000 euros de subventions de la mairie d’Ambérieu et du conseil général. Total : un pavillon à « seulement » 158.000 euros.

15 ou 31?
Si Mme Boutin a salué l' »accord avec le Conseil supérieur du notariat qui a accepté une diminution du pris de l’acte » lors de l’acquisition d’une propriété » et s’est félicitée que « le dispositif de la maison a 15 euros par jour ait été rendu possible par un « partenariat » entre l’Etat, les collectivités et les entreprises », du côté des propriétairtes, on s’agace un petit peu du battage médiatique et surtout de l’emphase mise sur les « 15 euros par jour ». Car elle coûterait en fait un peu plus que ça. Et même beaucoup plus : un peu plus du double, soit 31 euros. C’est une grosse différence. C’est en tout cas le calcul qu’a fait l’un des deux couples propriétaires. Interrogée lundi matin dans Le Progrès, Audrey Degardin explique : »on croit que c’est un dispositif pour les gens modestes. Mais tout le monde ne peut pas payer 900 euros de loyer par mois pendant 25 ans, sans compter une partie du terrain à rembourser ». De plus, les 15 euros par jour n’incluent ni le versement des APL ni les assurances. Avec son compagnon Sébastien, ils se disent tout de même satisfaits de leur maison qui consommera 10 % de chauffage en moins grâce au respect de la réglementation thermique. L’entrepreneur, lui, toujours dans le Progrès, ne regrette rien: « J’ai tenu mon pari, et nous avons fait en sorte que ce qu’avait annoncé Madame la ministre puisse se réaliser en Rhône-Alpes. »
Malgré les réserves, le dispositif des « 15 euros par jour » va être étendu aux appartements. « Le Sénat a déjà voté la loi de mobilisation pour le logement en urgence permettant d’étendre le dispositif de la maison à 15 euros au logement collectif », déclarait le matin-même au Parisien, Mme Boutin. « L’Assemblée nationale l’examinera dès le mois de janvier ou début février ». Selon la ministre, l’extension du dispositif « devrait permettre d’atteindre l’objectif de 30.000 » logements financés, les conditions étant les mêmes pour les maisons et les appartements.

Adrien Pouthier

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X