Paysage

Lotissement : les paysagistes contestent le monopole des architectes

Les paysagistes concepteurs revendiquent la possibilité de continuer à assumer des mandats de maîtrise d’œuvre pour des projets de lotissement. Dans son état actuel, le projet de loi sur la liberté de création, l’architecture et le patrimoine réserve ce droit aux seuls architectes.

Dans un courrier récemment envoyé à Fleur Pellerin et Ségolène Royal, ministres de l’Ecologie et de la Culture, la fédération française du paysage (FFP) conteste le monopole revendiqué par les architectes sur les mandats de maîtrise d’œuvre des lotissements. Parallèlement, l’organisation représentative des concepteurs paysagistes multiplie les contacts avec des architectes qui ont participé à la rédaction du document stratégique qui a inspiré le projet de loi. Plusieurs de ces corédacteurs se sont désolidarisés des revendications monopolistiques avancées par les organisations représentatives des architectes dans le domaine des lotissements.

La FFP prévoit également d’étudier la possibilité d’opposer un front commun, avec la société française d’urbanisme, face à la disposition litigieuse du projet de loi.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Lettre ouverte de l'ordre des géomètre Expert à Mme Fleur PELLERIN

    Dan la même idée vous pouvez trouver ci-joint la lettre ouverte de l’ordre des géomètre expert à Mme Fleur PELLERIN http://www.geometre-expert.fr/oge/accueil/lettre-ouverte-a-madame-fleur-pellerin-ministre-de-la-culture-prod_269859
    Signaler un abus
  • - Le

    les lobbyistes contre les faits

    Les paysagistes et les urbanistes souffrent de leur manque de représentativité qui est lié à leur moindre nombre et à une organisation qui ne se veut pas monopolistique par essence. Les architectes sont loin d’être les plus compétents sur certains domaines et ne sont pas les seuls sur d’autres, mais cela est vrai pour tous les corps de métier. Les permis d’aménagement, les lotissements et plus globalement l’urbanisme, ne sont pas le pré carré des architectes. Le grand prix de l’urbanisme est décerné à des architectes, des paysagistes et des urbanistes principalement, mais pas uniquement. Va-t-il falloir que nous passions tous un diplôme d’architecte pour exercer notre métier ? Pourquoi l’Etat délivre-t-il des formations de paysagistes dplg et d’urbanisme si c’est pour laisser les architectes avoir la main mise sur l’ensemble ? Tout ceci est insensé et n’est pas conforme à ce qui ce passe ici aujourd’hui et ailleurs en Europe. Ronan Gallais, associé de Mutabilis paysage et urbanisme
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X