Industrie/Négoce

Logistique : GT Location multiplie les projets de développement

Mots clés : Gestion immobilière

Pour son 70e anniversaire, GT Location et ses 1700 salariés ont engagé un travail exploratoire baptisé « Vision » sur l’avenir de l’entreprise d’ici 10 ans. Evolution du métier de conducteur, diversification et ouverture à l’international sont au cœur de la démarche.

« Nous voulons devenir l’entreprise de transport préférée de ses salariés ». Cette ambition affichée par Michel Sarrat passe par le métier de conducteur, clé de voûte de l’organisation de la société. « Le conducteur va évoluer vers plus de responsabilité », selon le président de GT Location.

Ainsi 2016 a vu l’apparition des premières équipes autonomes : « Elles organisent leurs propres tournées et plannings de congés, participent aux recrutements de leurs collègues conducteurs, et sont associées aux achats de matériels ». Libéré de ces tâches, le chef de groupe « s’investit davantage dans la relation client ».

 

 

La diversification géographique figure aussi dans la feuille de route « Vision ». « GT Location a missionné un cabinet pour vérifier que ses spécialités, comme la distribution urbaine et de matériaux, sont transférables sur des marchés étrangers ». L’Allemagne apparaît comme une cible privilégiée. « Cela passera sûrement par un partenariat avec un acteur local qui partage nos valeurs », précise Pascal Guillot, directeur général adjoint en charge du développement qui vise un premier projet concret en 2017.

Le 4e axe de la démarche « Vision » est commercial via « le développement de nouvelles prestations et l’ouverture à de nouveaux métiers ». Cette ambition s’est déjà concrétisée en 2016 avec la naissance de la société d’intérim spécialisée dans les conducteurs GT Solution ou dans l’immobilier de Sully GT.

 

Un quart de l’activité dans le négoce

 

Porté par l’intégration de GT Ascencio et par l’extension de prestations chez des clients existants, GT Location déclare une croissance de 6 % à l’issue du premier semestre, et table sur un chiffre d’affaires de 124 M€ en 2016.

A l’origine de 25 % de ce volume avec une flotte de 300 moteurs dont 75 % gréés, le négoce de matériaux compte de nombreuses signatures telles que Point.P, Dispano, Cedeo, Alkern, Raboni et, depuis cette année, Tout Faire Matériaux en Aquitaine.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X