Aménagement

Logement social : les maires « hors-la-loi » se rebiffent

Eric Raoult, député-maire du Raincy (Seine-Saint-Denis), propose aux maires des villes ayant moins de 20% de logements sociaux de le rejoindre dans une « coordination pour la diversité urbaine ».

Selon M. Raoult, « 742 municipalités sont concernées par l’article 55 de la Loi SRU et font actuellement l’objet de différentes attaques sur les difficultés du logement social ».
Dans une lettre personnelle qu’il vient d’adresser à leurs maires, il explique les « trois objectifs » qu’il a fixés à cette coordination.

Premier objectif: « défendre l’image et l’honneur de ces élus caricaturés et stigmatisés par un a priori idéologique et partisan qui refuse de les écouter pour connaître leur spécificité ». « M. Fabius ne vient-il pas de proposer de supprimer toute subvention publique aux collectivités n’ayant pas 20% de logements sociaux ? », demande le député.

La coordination proposera également « un projet équilibré de diversité urbaine qui substituerait le contrat à la contrainte » ainsi qu’une « prise en compte des réalités actuelles de leurs politiques d’habitats et non de leurs situations passées ».

Le vice-président de l’Assemblée nationale souhaite recueillir de chacun de ces 742 Maires « des propositions alternatives dans les 15 jours qui viennent ». Il les soumettra au Ministre de la Cohésion Sociale et du Logement « afin de renouer les fils du dialogue et obtenir le retour d’une relance du logement social dans l’ensemble du pays, grâce à une véritable diversité urbaine ».

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X