Logement

Logement social : à qui profite la baisse du taux du livret A ?

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social - Travail

La rémunération du livret A passera à 0,75% au 1er août 2015 contre 1% actuellement. Cette baisse de rémunération va faire économiser 300 millions d’euros au monde HLM selon Bercy et 652 millions d’euros à la Caisse des dépôts selon Philippe Crevel, économiste et membre du cercle des épargnants.

Le taux du livret A chutera à 0,75% au 1er août 2015 contre 1% actuellement en raison de « la très faible inflation (0,3% sur un an en juin pour l’inflation hors tabac, qui sert de référence) », explique Bercy dans un communiqué de presse. Une mauvaise nouvelle pour les épargnants. Mais est-ce une bonne nouvelle pour le monde HLM, dont les prêts conventionnés accordés par la Caisse des Dépôts (CDC) sont corrélés au taux du livret d’épargne réglementée ? La réponse diffère en fonction de l’interlocuteur.

 

Une baisse des taux des prêts conventionnés aux organismes HLM… 

 

Lorsqu’un organisme HLM contracte un prêt longue durée (en moyenne 40 ans pour la construction, 50 ans pour la rénovation) auprès de la CDC, le taux du crédit conventionné dépend du taux du livret A (1% jusqu’au 1er août 2015) auquel il faut ajouter le coût de la transformation de la collecte (de 0,6 point en moyenne). « Le coût de revient d’un prêt conventionné aux organismes HLM est d’au moins 1,6% », explique un professionnel du monde HLM souhaitant rester anonyme. Or, pour « le monde HLM, [le livret A] est une ressource chère au regard des taux du marché qui sont historiquement très bas », explique Pierre-René Lemas, directeur général de la CDC, dans une interview accordée à La Tribune.

Pour Bercy, l’objectif de la baisse du taux du livret A consiste à « favoriser l’investissement du secteur du logement social avec un gain de plus de 300 millions d’euros. » Concrètement, pour Daniel Biard, président du groupe Polylogis, la baisse de la rémunération du livret A est une bonne nouvelle « car la Caisse va réviser la dette de ses créanciers. Elle va réduire le montant des annuités tout en accélérant le rythme d’amortissement des emprunts déjà contractés ».

 

… à la marge selon Philippe Crevel, économiste

 

Dans une tribune, Philippe Crevel, économiste et membre du Cercle des épargnants, estime que « la baisse du taux du livret A réduira à la marge le taux des emprunts aux bailleurs sociaux. L’effet sera marginal car il s’agit de prêts à 40 ans. Par ailleurs, le lancement de programmes de constructions d’HLM obéit à d’autres considérations que le taux du Livret A (problèmes fonciers, normes…). » Et de poursuivre : « en revanche, la Caisse des Dépôts économisera 652 millions d’euros ce qui améliorera son résultat financier et les éventuels bénéfices redistribués à l’Etat. Moins bien rémunéré le livret A est aussi une niche fiscale qui coûte moins à l’Etat. »

 

Vers un divorce avec les épargnants ?

 

Moins rémunérateur, l’attractivité du livret réglementé se réduit un peu plus. Les détracteurs de la décision de Bercy échafaudent un scenario catastrophe : si les épargnants se détournaient vraiment du livret A, le fonds d’épargne pourrait être impacté… et le flux des prêts conventionnés se tarirait.

Une hypothèse balayée par Daniel Biard, de Polylogis. « Si demain, la baisse de la collecte impactait le fonds d’épargne, le gouvernement n’aurait qu’à réajuster le taux de centralisation de la Caisse des Dépôts ». Aujourd’hui, la CDC centralise un peu plus de 60% de l’épargne des français.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X