Logement

Logement neuf : avec un bond de leurs ventes, les promoteurs ont le sourire

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Politique du logement - Produits et matériaux

Les promoteurs immobiliers connaissent une très forte croissance de leurs ventes au deuxième trimestre, pour revenir à des niveaux d’avant-crise. La pierre redevient séduisante, tant pour les investisseurs que les accédants à la propriété, dont on note un retour affirmé sur le marché.

« Après un bon 1er trimestre 2016, les résultats du second trimestre continuent à être très positifs. La situation s’améliore encore », a annoncé Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), lors de la traditionnelle réunion de rentrée, présentant les chiffres du 2e trimestre et plus globalement ceux du 1er semestre.
D’avril à juin, les ventes de promoteurs, avec 40 260 unités, ont enregistré une croissance de +29,6% par rapport à la même période de l’année précédente. Elles se décomposent entre les logements au détail +26,8% (33 578 unités),  les logements vendus en bloc qui font un véritable bond +52,3% (5182) et les résidences services qui, même si elles marquent le pas par rapport au trimestre précédent, affichent une belle croissance +28,2% (1 500).

 

Un premier semestre encourageant grâce aux mesures gouvernementales efficaces

 

Plus largement, le 1er semestre est marqué par une hausse des ventes de +22,7% qui s’établissent à 71 064. Cette croissance est portée par celle des ventes au détail à 59 169 (+22,2%), par l’augmentation des ventes en bloc à 8 995 (+24,1%) et par la reprise des ventes en résidences services à 2 900 (+30,0%).
Concernant les ventes au détail, il est intéressant de constater qu’il existe aujourd’hui un bon équilibre entre les investisseurs et les propriétaires accédants. Ainsi au 1er semestre,  les ventes à investisseurs enregistrent une croissance de +20,6% à 29 905 ; les ventes à propriétaires accédants augmentent de +23,8% à 29 264 logements. « Cette croissance est légèrement plus marquée pour les ventes à TVA réduite qui progressent de 24,4% et représentent 12,2% des ventes à accédants totales », indique la FPI qui se réjouit de retrouver des niveaux de ventes équivalents à ceux de 2006 et 2010, effaçant ainsi les années de crise.

Cette envolée des ventes s’explique par les mesures « bien calibrées » mises en place par le gouvernement. « Le nouveau PTZ a largement contribué à la reprise ; il a solvabilisé les ménages, précise Alexandra François-Cuxac. Le PTZ ainsi que les taux d’intérêt très bas qui équivalent à environ 23% de pouvoir d’achat supplémentaire ou 23% de baisse des prix de ventes, permettent d’ouvrir à un plus grand nombre de ménages l’accès à la propriété. Il en est de même pour le dispositif Pinel (soutien à l’investissement locatif), véritable succès, qui se traduit immédiatement dans les chiffres et perdure. Il convient aussi d’ajouter la prolongation du Censi-Bouvard pour les étudiants et seniors. L’ensemble de ces mesures qui portent leurs fruits devra nous permettre de continuer à produire ».

 

Des mises en vente inférieures aux ventes

 

Quant aux mises en vente, elles progressent de +17,3% au 1er semestre à 59 426 logements, retrouvant un bon niveau, mais sensiblement inférieur à celui des ventes, en nombre de logements comme en rythme. Un point sur lequel la présidente de la FPI entend rester vigilante, car les mises en vente devraient être plus importantes que les ventes. « L’inverse est gênant car cela signifie que nous n’arrivons pas à produire», explique-t-elle, tout en soulignant que « si les 30 000 logements sous recours étaient libérés, l’équilibre se ferait entre les ventes et mises en vente ».

Conséquence de la situation : l’offre commerciale continue à se réduire pour atteindre, au 30 juin 2016,11 mois de délai d’écoulement moyen (contre 13,9 mois au 1er trimestre 2015).  « Ce chiffre cache cependant d’importantes disparités, certaines régions, avec 9 mois, connaissent une tension croissante, souligne la FPI qui constate que ce délai d’écoulement n’impacte pas sur une hausse des prix ». Ces derniers restant  sur un « trend maîtrisé » et globalement stables (+1,2%).

 

 

Lutter contre les recours abusifs

 

Pour produire davantage de logements abordables, la FPI émet quelques demandes ; à commencer par la concrétisation dans la loi de finances de l’extension de la TVA réduite à 5,5% dans une zone allant des 300 à 500 m autour des QPV (quartiers prioritaires de la politique de la ville, annoncé par le président de la République lors d’une visite de chantier en avril à Romainville.
Quant aux recours abusifs, Alexandra François-Cuxac n’en démord pas : « il va falloir agir plus vite et plus net vis-à-vis de ceux qui produisent du recours abusif et appelle le Gouvernement à aller encore plus loin que les mesures votées en première lecture le 6 juillet dernier par l’Assemblée dans le cadre du  projet de loi « égalité et citoyenneté ». « 30 000 logements autorisés mais bloqués par des recours abusifs, alors qu’il manque des logements et que la construction est synonyme d’emplois créés nous semblent irresponsable ».

Les promoteurs demandent également aux collectivités d’accompagner la création de logements par la libération de fonciers et l’accélération des délivrances de PC, plutôt que de la bloquer par des chartes contreproductives. La FPI, qui avait déjà exprimé son intention d’assigner en justice les municipalités qui imposaient des chartes locales comportant des dispositions abusives, a tout dernièrement mis en pratique sa volonté en contestant la charte mise en place par la ville de Bagneux (92). Affaire à suivre.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X