Immobilier

Logement neuf : 115 000 ventes attendues pour 2015

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Politique du logement

Les ventes de logements neuf poursuivent leur progression, largement soutenues par les particuliers investisseurs. Pour 2015, la fédération des promoteurs immobiliers table sur 110 000 à 115 000 ventes.

Le marché de l’immobilier neuf continue de réaliser de meilleures performances qu’en 2014. Pour la fin de l’année, la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) table d’ailleurs sur 110 000 à 115 000 ventes réalisées (contre 103 539 unités vendues en 2014). Au troisième trimestre 2014, le marché de l’immobilier neuf reste « porté par l’attrait des ménages investisseurs pour la pierre » note la FPI dans son point de conjoncture du troisième trimestre 2015. Durant ces trois mois, les ventes de logements ordinaires au détail progressent de 27,3% sur un an à 20 046 unités vendues, dont 10 906 cédées à des particuliers investisseurs (soit 54% des transactions).

 

Toujours pas assez de mises en vente

 

Autre tendance : « les mises en vente de nouveaux programmes demeurent à des niveaux extrêmement modérés », note-t-on à la FPI. Au 3e trimestre, seulement 18 987 logements ont été mis en vente (alors que 20 046 habitations ont trouvé preneur sur la même période). « Les promoteurs ne retiennent pas les projets en attendant de vendre leur stock, estime Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI. Ils éprouvent plutôt des difficultés à trouver du foncier, à obtenir des permis de construire et à faire face aux recours. » La FPI rappelle que d’après une étude menée auprès de ses adhérents, 35 000 logements seraient bloqués par des recours. Cette tendance ferait craindre une augmentation des prix (l’offre de logements serait inférieure à la demande) et pourrait gripper la reprise du marché immobilier.

 

Moins de ventes aux bailleurs sociaux

 

Les données de l’observatoire de l’immobilier de la FPI montrent également une chute des ventes en bloc à 4 201 unités réservées au troisième trimestre. Des réservations « principalement réalisées par les bailleurs sociaux », précise la présidente de la FPI. C’est 9,4% de moins que l’an passé au 3e trimestre. Sur les trois premiers mois de l’année, 11 052 logements ont été vendus à des organismes HLM contre 13 074 sur les neufs premiers mois de 2014, alors que le mouvement HLM prévoit de lancer livrer plus de 100 000 logements sociaux cette année.

Cette tendance serait-elle révélatrice du désamour des organismes HLM pour les logements livrés par les promoteurs immobiliers ? « On peut espérer que de nombreuses signatures auront lieu d’ici la fin de l’année (l’an passé, 40% des logements en bloc avait été vendus au 4e trimestre, ndlr) », tempère Alexandra François-Cuxac, qui reconnaît tout de même que ces chiffres traduisent « le fait qu’ils font moins appel aux promoteurs immobiliers ». Cette tendance avait déjà été révélée par une étude de la Caisse des Dépôts publiée en mai 2015.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X