Logement

Logement intermédiaire : le groupe SNI dans les clous

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

A fin mai, le groupe SNI, filiale de la Caisse des Dépôts, a commandé 18 000 logements intermédiaires. De quoi laisser ses dirigeants confiants sur l’atteinte de l’objectif de 35 000 logements intermédiaires produits d’ici 2020.

Engagé dans la production de 35 000 logements intermédiaires d’ici 2020, le groupe SNI annonce des résultats 2016 « en ligne » avec son objectif. « En fin d’année passée, nous avions commandé 15 200 logements intermédiaires », calcule Yves Chazel, directeur général du groupe, lors de la publication des résultats annuels de la SNI jeudi 1er juin. A fin mai, le niveau des prises de commandes serait même passé à environ 18 000 logements intermédiaires. 40% des habitations se situent en Ile-de-France, 20% en Paca, 20% en Rhône-Alpes et les 20% restants seront érigés à Toulouse, Bordeaux, Strasbourg et Lille.

 

Des promoteurs immobiliers en surchauffe

 

Sur les 1 000 logements intermédiaires déjà livrés par le groupe la SNI, le loyer moyen constaté se fixe à 11,20 euros du m². Localement, « le niveau de loyer est inférieur de 14% aux plafonds Pinel », ajoute Yves Chazel. Enfin, le revenu mensuel moyen des ménages logés tourne autour de 2 600 euros pour un taux d’effort de 28%.

Si la SNI est dans les clous, elle remarque toutefois que les promoteurs immobiliers se trouvent en situation de surchauffe. « Ils ont plus de facilité pour vendre leurs logements aux particuliers, ce qui fait augmenter les prix, analyse André Yché, président du directoire du groupe SNI. Par ailleurs, nous ne sommes pas aidés par le manque d’opérations. Les promoteurs immobiliers éprouvent des difficultés pour remplir le pipeline. »

 

10 milliards d’euros investis d’ici 2026

 

Pour 2017, la SNI table sur la production de plus de 6 000 logements sociaux et intermédiaires. Sur la période 2016-2026, le groupe compte investir 16 milliards d’euros. Objectif : produire 122 000 logements et unités d’hébergements, dont 42 000 logements sociaux, 42 000 logements intermédiaires et 38 000 unités d’hébergements via sa filiale Adoma.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X