Immobilier

Logement connecté : SmartHab ouvre son capital à Vinci Immobilier et Groupe Duval

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Entreprise du BTP - Gestion et opérations immobilières

La jeune poussée spécialisée dans le logement intelligent et connecté testera sa technologie sur deux programmes de logements déjà mis en chantier par Vinci Immobilier en Ile-de-France et en Méditerranée.

La start-up SmartHab vient de lever 1,3 million d’euros auprès de plusieurs investisseurs, dont Vinci Immobilier et Groupe Duval. L’occasion pour la jeune pousse lancée en début d’année 2017 et spécialisée dans le développement de solutions de logements intelligents et connectés pour les Vefa, de tester son offre sur des chantiers. « La technologie sera déployée sur au moins deux pilotes : le premier en région méditerranée et le second en Ile-de-France, précise Diego Harari, directeur innovation et développement durable chez Vinci Immobilier. Ces programmes seront livrés au cours du 1er semestre 2018. »

Avec le Groupe Duval, la start-up « travaillera au déploiement de la technologie dans le tertiaire », précise Godefroy  Jordan,  président  et  cofondateur  de SmartHab. Cette prise de participation minoritaire par les deux maîtres d’ouvrage « permettra de travailler en confiance et d’échanger des informations confidentielles sur la méthode et la structure de coûts, car nous avions déjà engagé des accords commerciaux », poursuit le cofondateur.

 

Analyser les données pour créer des services

 

Si SmartHab a séduit Vinci Immobilier, c’est parce que la start-up propose une solution évolutive et prête à l’emploi. « Cette solution est également intéressante car elle permet d’intégrer des objets des parties communes, de créer du lien entre les habitants d’une même résidence, de réfléchir au développement d’une e-conciergerie, ou de travailler à la maîtrise des consommations énergétiques à l’échelle de la copropriété », développe Diego Harari.

Par la suite, le promoteur travaillera avec la jeune pousse sur le développement de services liés à l’analyse de données, « sur des sujets assurantiels, seniors et de confort », stipule Diego Harari. Ce dernier précise vouloir déployer de manière « importante » la production de logements connectés. D’ailleurs, une autre piste de développement serait dans les tuyaux et un accord-cadre serait en cours de préparation. Et « dès que les deux tests [avec SmartHab,ndlr] auront été validés, nous plancherons sur une programmation pour l’année à venir. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X