Marchés privés

Limitation de la construction dans 25 îles de la mer Egée

Le Conseil d’Etat grec a jugé « illégale » la disposition d’une loi autorisant la construction dans certains terrains de moins de 4.000 m2 pour préserver l’environnement dans 25 îles de la mer Egée.
La Haute cour administrative a approuvé dans l’ensemble une loi du ministère de l’Egée qualifiant certaines îles dans l’archipel des Cyclades (centre) et du Dodécanèse (sud-est) de « beautés naturelles exceptionnelles » et réglementant les permis de construire à des terrains d’une surface de plus de 4 000 m2.
En revanche, elle a annulé une disposition de cette loi qui « exceptionnellement » autorisait la construction dans certaines régions « hors du plan urbain » de ces îles, même si les terrains ne dépassaient pas les 4 000 m2.
La Cour a aussi défini que la hauteur maximale des habitations ne devait pas dépasser les 4,5 mètres (un étage) alors que pour les installations touristiques la hauteur autorisée s’élève jusqu’à 7,5 m. Les maisons préfabriquées et les piscines dans les maisons sont interdites, a statué la Cour.
Parmi les 25 îles figurent Amorgos, Folegandros, Anafi et Koufonissi dans les Cyclades, et Chalki, Nissyros, Kassos et Astypalaia dans la Dodécanèse.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X