Transport et infrastructures

Ligne Genève-Annemasse: coup d’envoi des travaux du Ceva côté français

La ligne transfrontalière reliant Genève Cornavin à Annemasse franchit une nouvelle étape avec le coup d’envoi des travaux côté français.

Mieux connecter la Suisse à la France et permettre de fluidifier les déplacements des frontaliers, tel est l’enjeu de la ligne Ceva (Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse). Une ligne qui permettra de relier Genève à Annemasse en 20 minutes, Genève à La Roche-sur-Foron en 40 minutes et Genève à Evian-les-Bains en 1 heure.

Si côté suisse les travaux sont avancés à près de 40%, côté français ils viennent officiellement de démarrer, en présence de Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, qui a fait le déplacement, mardi 19 mai, sur la base vie d’Ambilly, en présence de Jacques Rapoport, président de SNCF Réseau et de nombreux élus locaux.

Côté français, les travaux consisteront à la mise sous terre de 2 km de voie depuis la frontière. Pour réaliser cette voie enterrée, le choix de parois moulées s’est imposé. Une dalle béton sera construite en surface pour permettre l’évacuation de la terre entre les parois. «Pour réaliser les 50 000 m3 de béton nécessaire à la réalisation de la ligne Ceva, une centrale à béton a été construite à l’intérieure de la base vie du chantier», souligne les équipes de SNCF Réseau. Cette ligne, réalisée pour partie dans la nappe phréatique, nécessitera la création de plusieurs siphons sous la plateforme chargée de soutenir les rails.

La création de cette ligne s’accompagne de plusieurs aménagements dont ceux de la gare d’Annemasse. Un quatrième quai, réservé aux voyageurs entre Genève et Annemasse sera créé, la mise en compatibilité des réseaux électriques suisse et français réalisée… D’autres aménagements seront réalisés sur le site d’Evian-les-Bains avec, notamment, la création de deux nouvelles voies de garage pour augmenter la capacité d’accueil des trains ainsi que sur celui de La Roche-sur-Foron. Le budget total d’investissement est évalué à plus de 234 millions d’euros.

La mise en service commerciale de cette ligne Ceva est attendue fin 2019.

 

En savoir plus

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X