Collectivités territoriales

Libération du foncier public : l’AP-HP vend l’hôpital Saint-Vincent de Paul à la Ville de Paris

Mots clés : Domaine public - Établissements de soins

Le Conseil de surveillance de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris a donné jeudi 11 juin un avis favorable au déclassement anticipé et à la vente à la Ville de Paris de l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul, situé dans le 14ème arrondissement de Paris.

On l’attendait depuis le début de l’année. Après la publication en décembre 2014 du décret n°2014-1743 du 30 décembre 2014 qui rend éligibles à la décote les terrains les établissements publics de santé, notamment l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP)  et l’accord de principe entre Anne Hidalgo, Maire de Paris et Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP : les Hôpitaux de Paris vont enfin conclure la vente du site de Saint-Vincent de Paul avec la Ville.

France Domaine saisie conjointement par les deux parties a validé les conditions financières de cet accord : le prix de la vente de cet ancien hôpital désaffecté d’une superficie d’environ 34 300 m² dans le XIVe arrondissement de la capitale se montera à 92M€. A cette part fixe s’ajoutera une part variable liée à une clause d’intéressement sur la programmation et le chiffre d’affaires réellement réalisé, qui pourrait porter le total à environ 100M€. Les versements interviendront en 2015 et 2016.

 

Reconversion écologique

 

Sur le site, la Ville de Paris va engager un important projet de reconversion, qui alliera la préservation patrimoniale et l’innovation environnementale et sociale : 600 nouveaux logements accessibles à tous – dont 50% sociaux – une crèche, une école, un gymnase, des commerces. Le travail se poursuit par ailleurs entre la Ville et la Fondation Cartier pour permettre une extension de celle-ci sur le site.

Témoin de la volonté d’excellence environnementale de Paris, le site abritera un grand jardin de 2.000m², des toitures et des terrasses végétalisées, des espaces d’agriculture et de potagers urbains.

Les immeubles patrimoniaux conservés côtoieront de nouveaux bâtiments exemplaires : co et éco-conçus, réversibles, aux espaces partagés multiples. Les habitants du quartier bénéficieront ainsi d’un environnement calme, qui donnera la priorité aux circulations douces.

Dans l’attente de la cession, l’AP-HP, à la demande de l’Etat, a mis à la disposition de l’association Aurore la pleine gestion et l’occupation du site au titre d’une convention précaire de mise à disposition et de gestion signée le 1er octobre 2014. A ce titre, l’association Aurore a l’obligation d’accueillir l’école de sages-femmes de l’AP-HP qui demeure transitoirement sur site, dans l’attente d’une localisation alternative.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X