Entreprises de BTP

LGV Tours-Bordeaux : les majors inquiètes

Bouygues, Eiffage et Vinci, en lice pour la construction de la future ligne TGV reliant Tours à Bordeaux, craignent que la détérioration de la conjoncture économique ne remette en question leur candidature, a rapporté mardi 23 décembre Le Figaro.
« Les candidats nous ont fait savoir que le contenu de leurs dossiers de candidatures était remis en question par la crise financière et la faillite de Lehman Brothers », a déclaré une personne proche de Réseau ferré de France au journal.
Les trois groupes de BTP ont déposé leur candidature pour le projet le 15 septembre 2008, précise Le Figaro, qui souligne que, sur le coût total du projet, 3 milliards d’euros seront à la charge du vainqueur.
Un porte-parole de Bouygues n’a pas souhaité s’exprimer, et les portes-paroles de Vinci et d’Eiffage n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.
L’Etat aurait prévu, pour éviter des retards dans le projet, de garantir en direct ou via la Caisse des Dépôts les prêts octroyés pour la construction. Selon le quotidien, si le calendrier initial est respecté, un appel d’offres de second tour est attendu au printemps et le vainqueur est attendu fin 2009. La construction débutera en 2010 pour une entrée en service de la ligne programmée en 2016. Elle mettre Bordeaux à 2 heures de Paris.

A.P

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X