Construction Numérique

Levée de fonds record pour le fabricant de drones Delair-Tech

Mots clés :

Lieux de travail

Spécialisée dans les drones et bientôt dans le traitement des données captées par ces engins, la start-up française Delair-Tech vient d’annoncer une levée de fonds de 13 millions d’euros auprès de l’un de ses actionnaires historiques, la holding Andromède.

Société française créée en 2011, Delair-Tech s’est spécialisée à l’origine dans la conception et la fabrication de drones pour trois secteurs : la topographie, le BTP et l’agriculture. Aujourd’hui, la jeune entreprise qui compte une cinquantaine de salariés franchit une nouvelle étape avec une levée de fonds de 13 millions d’euros auprès de l’un de ses actionnaires historique, le groupe Andromède.

Ces fonds vont permettre de lancer la nouvelle offre « Delair Service » : une solution de traitement de données qui combine imagerie aérienne acquise par des drones, mais aussi par des hélicoptères, des avions et des satellites, grâce à un nouvel algorithme de traitement d’images. « L’objectif est de mettre en place un réseau de partenaires dans ces différents secteurs au niveau mondial, afin de proposer aux clients des données qui correspondent à leurs besoins en termes de qualité mais aussi de rapidité de livraison », indique Benjamin Benharrosh, directeur commercial et marketing et co-fondateur de la société. Le dirigeant veut ainsi adresser le secteur du BTP, l’un des marchés les plus matures pour l’utilisation des drones professionnels.

 

Détecter automatiquement les défauts des ouvrages


Le deuxième axe de développement, concerne le traitement d’images. Un métier encore récent chez Delair-Tech qui veut continuer à investir massivement dans ce domaine afin de détecter automatiquement grâce aux algorithmes les anomalies recherchées par les clients. « La détection de fissures ou de défauts importants sur une pile de pont par exemple devra pouvoir s’effectuer de façon totalement automatisée », détaille Benjamin Benharrosh.

Enfin, la levée de fonds va permettre à la jeune pousse de se développer à l’international. Un premier bureau vient d’ouvrir à Sydney (Australie) en janvier dernier. Une deuxième antenne ouvrira aux Etats-Unis cet été, au moment de l’évolution de la réglementation américaine sur les drones.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X