Logement

Les trois chantiers de Patrick Kanner, ministre de la Ville

Mots clés : Citoyenneté et droits de l'homme - Etat et collectivités locales - Gouvernement - Politique de la ville - Urbanisme - aménagement urbain

Le ministre de la Ville a dévoilé sa feuille de route pour 2016 lors de ses vœux à la presse mercredi 27 janvier. Patrick Kanner sera mobilisé par les débats au Parlement sur le projet de loi Egalité et Citoyenneté. Il va travailler au lancement concret de l’Anru 2 et travailler avec les préfets sur le déploiement des contrats de ville.

Le début d’année s’annonce chargé pour Patrick Kanner. Le ministre de la ville a indiqué être sur plusieurs dossiers lors de ses vœux à la presse, mercredi 27 janvier. Passage en revue des trois chantiers qui concernent le BTP.

 

Porter le projet de loi Egalité et Citoyenneté

 

Bien que le ministre de la Ville n’a pas voulu indiquer s’il allait porter le projet de loi Egalité et Citoyenneté devant le Parlement, il a tout de même précisé qu’il serait l’un « des ministres en première ligne » pour défendre le texte. Présenté en Conseil des ministres en mars, Patrick Kanner table sur une adoption« au plus tard avant l’été » et prévoit que cette loi engendrera « un choc de citoyenneté ». Le projet de loi comporte un volet logement conséquent, dévoilé il y a quelques semaines par Thierry Repentin, délégué interministériel à la mixité sociale.

 

Accélérer la mise en œuvre de l’Anru 2

 

Le ministre de la Ville va également travailler à « l’accélération de la mise en œuvre du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU, NDLR) que l’on appelle également Anru 2. Je veux voir des grues dès 2016. Avec le milliard d’euros d’avance de la Caisse des Dépôts accordé à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru, ndlr) nous sommes en capacité d’engager des crédits pour lancer des travaux. Je souhaite voir les premières réalisations d’ici la fin de l’année 2016. » Selon le ministre, les premières opérations lancées dans les quartiers Anru pourraient être des démolitions. « C’est  important pour les habitants, pour leur montrer que les choses bougent. »

A ce jour, six protocoles de préfiguration (documents permettant aux signataires de s’accorder sur une feuille de route) ont été paraphés à Auch (Gers), Rennes (Ille-et-Vilaine), Evry (Essonne), Pau (Pyrénées-Atlantiques), Meaux (Seine-et-Marne) et Perpignan (Pyrénées-Orientales).

 

Poursuivre son tour de France

 

Le ministre va poursuivre le tour de France entamé en 2015 pour « voir avec les préfets comment sont mis en place les contrats de ville ». Sur les 437 contrats de ville nécessaire au lancement de l’Anru 2, 435 sont signés. « Deux maires ne veulent pas parapher leur contrat de ville de peur de stigmatiser leur territoire. J’essaierai de les rencontrer. »

Le ministre profitera de se « road trip » pour « faire respecter la loi solidarité et renouvellement urbain ». En 2015, Patrick Kanner s’était déjà invité chez les maires opposés à la construction d’HLM  dans leur territoire. Vendredi, le ministre de la ville sera dans le Rhône pour rencontrer (et convaincre ?) un élu hors la loi.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X