Energie

Les travaux de la fondation Abbé-Pierre éligibles aux CEE

Un arrêté du 28 mars publié au Journal Officiel du 7 avril précise les conditions d’éligibilité aux certificats d’économie d’énergie (CEE) des travaux de réhabilitation de logements sociaux menés au titre du programme « Toits d’abord » de la fondation Abbé-Pierre.

Le nombre de certificats s’obtient en divisant le montant financier versé par le demandeur au fonds dédié à ces opérations par un « facteur de proportionnalité ». La fondation Abbé-Pierre entend construire et rénover 600 à 700 logements « très sociaux » par an, avec, pour l’ancien, l’objectif de les classer A, B ou C sur l’échelle de l’étiquette énergie en partant des catégories E, F ou G. « Deux actions doivent être menées en parallèle : rénover les bâtiments et aider les ménages à faire face à leurs impayés », soulignait Véronique Stella, chargée de mission Habitats à la fondation, lors du petit-déjeuner de notre confrère Enerpresse sur la précarité énergétique du 6 mars dernier.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X