Aménagement

Les «smart cities» à l’honneur à Lyon

Mots clés : Innovations

Organisés par le journal Le Monde, les Prix européens de l’innovation «smart cities» récompensent des démarches et des outils innovants au service de la construction de la Ville.

Décernés dans le cadre d’une journée d’échanges sur le thème «Gouverner la ville autrement», les Prix européens de l’innovation «smart cities», remis vendredi 7 avril à l’Hôtel de Ville de Lyon, ont récompensé bon nombre de démarches rhônalpines. A commencer par le prix de l’innovation urbaine qui revient à Lyon living lab, porté par Bouygues, la SPL Lyon Confluence, la métropole de Lyon, GE/Alstom en consortium avec 70 partenaires. Le projet urbain porté à Confluence vise non seulement l’excellence environnementale mais s’attache également à développer d’autres services à l’échelle du quartier. Ainsi, la plate-forme numérique permettra aux habitants comme aux salariés et aux visiteurs d’avoir accès à des données sur la mobilité par exemple. Le domaine de la santé – avec au premier chef la qualité de l’air intérieur et extérieur – sera au centre de l’enrichissement de cette plateforme.

 

Stockage de l’énergie

 

Lauréat de la catégorie «Prix de l’énergie», la start-up grenobloise Sylfen développe une solution qui permet de stocker, sous forme d’hydrogène, les surplus d’énergies renouvelables produits à l’échelle d’un îlot, d’un quartier, etc. et de les restituer au gré des besoins. Fondée en 2015, cette jeune pousse fait également partie des trois finalistes de BigBooster, programme international d’accélération à but non lucratif organisé entre Lyon et Boston et destiné aux start-up travaillant sur des innovations de pointe dans les domaines de la santé, du numérique, de l’environ-nement ou du développement durable.

 

Participation citoyenne

 

Dans la catégorie «Participation citoyenne», le projet «Chrono en marche !», développé à Grenoble dans le quartier Bouchayer-Viallet, a réuni habitants, salariés et usagers à imaginer et à expérimenter des solutions de mobilités à l’échelle du quartier.

 

Focus

Les autres prix

Grand Prix: Eric Cassar, architecte, pour «Habiter l’infini», concept de logement où les espaces privés sont réduits au profit des espaces communs réservables grâce à une «boussole numérique».

Prix Habitat: Récipro-Cité, entreprise lyonnaise réunissant des urbanistes, des sociologues, des géographes, qui œuvrent auprès des habitants (via des bailleurs notamment) pour développer des projets participatifs.

Prix de la mobilité: Robin Braem, jeune diplômé de l’Ecole des mines de Douai qui a développé une trottinette-chariot électrique.

Prix de l’action culturelle: Cité du vin de Bordeaux pour le parcours interactif proposé aux visiteurs.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X