Industrie/Négoce

Les salariés de Saint-Gobain sont « préoccupés pour le futur »

Les syndicats CGT, CFDT, FO et CFTC appellent les 60.000 salariés français du groupe Saint-Gobain à un arrêt de travail d’une heure le 11 mai, pour « faire part de leur préoccupation pour le futur », ont-ils annoncé lundi dans un communiqué.
« Le groupe s’est profondément transformé depuis le rachat de BBP, estiment les syndicats qui ont interpellé la direction « à propos des choix stratégiques et des conséquences qu’ils entraîneront sur l’emploi, les activités, les productions et les sites, les modifications de périmètre des activités industrielles ».
Evoquant « un groupe de moins en moins verrier » et des « modifications sur le périmètre du groupe (…) menées tambour battant », les organisations syndicales estiment qu' »on s’achemine vers des ventes à des fonds d’investissement, mais que va devenir la stratégie industrielle ? Les repreneurs vont-ils s’intéresser au métier, à l’outil industriel et l’emploi ou vont-ils se contenter uniquement de regarder ses profits s’accumuler sur le dos des salariés ? ».
« Aujourd’hui (…) les inquiétudes persistent sur la stratégie vers laquelle évolue le groupe et l’avenir de certains métiers et sa traduction en terme d’emplois », soulignent les syndicats, qui appellent « tous les salariés du groupe à réagir et à cesser le travail une heure symboliquement le 11 mai en fin de poste pour exiger des réponses et des engagements clairs ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X