Industrie/Négoce

Les résultats de Koné sont ternis par la lourde amende de Bruxelles

Le fabricant finlandais d’ascenseurs et d’escaliers mécaniques Koné a vu ses résultats opérationnels bondir au premier trimestre mais essuyé une perte nette en raison d’une provision de 142 millions d’euros correspondant à une amende infligée par Bruxelles pour cartel.
Koné a publié une perte nette de 95 millions d’euros contre un bénéfice de 31,8 millions d’euros un an auparavant alors que son chiffre d’affaires s’est accru de 10%, à 811 millions d’euros.

Le groupe a passé une charge de 142 millions d’euros pour couvrir l’amende que lui a infligée la Commission européenne pour sa participation à un cartel impliquant également ses principaux concurrents, l’américain Otis, le suisse Schindler et l’allemand ThyssenKrupp.
En excluant cette provision, le bénéfice opérationnel du trimestre bondit de 34% sur un an, à 69,3 millions d’euros contre 51,7 millions, et ce malgré les prix élevés de l’acier, a souligné l’industriel dans un communiqué. Eléments non récurrents inclus, il enregistre une perte opérationnelle de 72,7 millions d’euros.
La conjoncture reste très favorable pour Koné dont le carnet de commandes a atteint un niveau jamais atteint de 3,1 milliards d’euros à la fin du trimestre sous revue.
Mais l’industriel a prévenu que l’année 2007 ne serait pas aussi forte que 2006, qui avait vu un doublement du bénéfice net annuel.

Koné a par ailleurs annoncé mardi deux contrats de 15 millions d’euros chacun, l’un avec les chantiers navals français du norvégien Aker Yards pour équiper en escalators et ascenseurs deux paquebots de croisière, l’autre avec l’aéroport international de Las Vegas aux Etats-Unis (sud-ouest).

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X