Collectivités territoriales

Les quartiers populaires appelés à faire leur COP 21

Mots clés :

Démarche environnementale

-

Gouvernement et fonction publique

-

Urbanisme - aménagement urbain

Le ministre de la Ville, Patrick Kanner a annoncé lundi 25 mars en compagnie de Louis Schweitzer, Commissaire général à l’investissement, et François Pupponi, président de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) les 20 lauréats de l’appel à manifestations d’intérêt «Ville durable et solidaire, excellence environnementale du renouvellement urbain».

Le 20 octobre dernier à la Courneuve, François Hollande, s’exprimant sur la développement économique, affirmait qu’il ne pouvait y avoir de « quartier perdu dans la République ». Paraphrasant le chef de l’Etat, le ministre de la ville Patrick Kanner, qui s’exprimait devant des élus invités par l’Anru à la Maison de la RATP à Paris lundi 25 janvier, a étendu le concept au développement durable et à l’excellence environnementale : « Il n’y a pas de territoire perdu de la République durable » a assuré le ministre.

La preuve avec l’annonce par le Commissariat général à l’innovation, le ministère de la Ville et l’Anru des 20 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt « Performance et innovation environnementale du renouvellement urbain ».

71 millions d’euros du volet « Villes et territoires durables » du Programme d’investissements d’avenir (PIA) seront alloués à des projets de développement durable dans les quartiers dits « d’intérêt national » du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) de ces 20 communes ou établissements publics de coopération intercommunale.

« Il s’agit de faire l’effort d’améliorer l’environnement mais surtout les conditions de vie des personnes qui habitent ces quartiers » a précisé Louis Schweitzer, Commissaire général à l’investissement. Les deux objectifs cibles de ce programme sont en effet d’augmenter le « reste pour vivre des habitants » (en ciblant par exemple particulièrement la précarité énergétique via la performance des bâtiments) et de renforcer l’attractivité des quartiers en renouvellement urbain. « Avec ces projets, vous êtes la COP 21 des quartiers » s’est enthousiasmé Patrick Kanner.

Dans un premier temps, les 20 lauréats bénéficieront d’une aide financière à l’ingénierie de 120.000 € chacun, prélevée sur la dotation de 71 M€, pour réaliser les études nécessaires, et d’un accompagnement technique et juridique jusqu’à l’automne 2016, coordonné par l’Anru, désignée comme opérateur.

Dans un deuxième temps, au terme de cette phase d’accompagnement, les projets seront soutenus financièrement pour la réalisation des actions innovantes. Tous espèrent voir les travaux débuter avant la fin de l’année 2016. Notamment le ministre de la Ville qui a rappelé en conclusion de son intervention : « Celui qui vous parle veut voir des grues ! »

 

Les 20 communes retenues

Amiens, Cayenne, Clichy-sous-Bois, Grenoble/Echirolles, Lille, Mantes-la-Jolie, Marseille, Nanterre, Pau, Perpignan, Port-de-Bouc, Roubaix, Saint-Denis de La Réunion, Saint-Etienne, Saint-Pierre de La Réunion, Stains, Villiers-le-Bel, Villeurbanne, Vitry-le-François et Vitry-sur-Seine.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X