Projets

Les projets du futur complexe Europa City présentés au public

Mots clés : Architecte - Collectivités locales - Gestion et opérations immobilières

Quatre cabinets d’architectes ont été sollicités pour la réalisation de ce projet, lancé en 2010 par Auchan via sa filiale immobilière Immochan et le maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy (PS). Parmi eux, deux Français (Manuelle Gautrand et le duo Valode et Pistre), un Norvégien (Snohetta) et un Danois (Bjarke Ingels Group). Le lauréat sera désigné à l’automne 2012, après avis consultatif du comité de pilotage, ont indiqué les promoteurs du projet.

« Europa City sera un lieu phare, pleinement intégré dans le Grand Paris », a souligné Christophe Dalstein, directeur exécutif d’Immochan, lors de la présentation des projets, en présence des équipes d’architecte, du préfet d’Ile-de-France Daniel Canepa et de nombreux élus. « Ce sera un élément structurant de l’aménagement du territoire francilien et de son développement économique », a-t-il ajouté, en mettant en avant l’intérêt « touristique » du projet.

A la fois centre commercial, espace de loisirs et pôle culturel, Europa City devrait voir le jour à l’horizon 2022, sur un vaste terrain de 80 hectares situé au coeur de l’espace agricole du triangle de Gonesse, entre Paris et Roissy-Charles-de-Gaulle. Son coût est évalué à 1,7 milliard d’euros.
Le futur complexe, qui devrait être desservi par une station du futur métro automatique en rocade, pourrait accueillir quelque 500 boutiques, une douzaine d’hôtels, des restaurants, mais aussi un parc d’attraction à thème, un parc aquatique et un parc à neige. Les promoteurs du projet prévoient également la construction de plus de 50.000 m2 dédiés à la culture, dont un espace « dédié aux expositions d’envergure internationale », deux salles de spectacle, un chapiteau de cirque de 1.000 à 2.000 places et un centre culturel. Selon Immochan, le futur site pourrait accueillir entre 25 et 40 millions de visiteurs par an.

Le projet de Manuelle Gautrand

 

Le projet de BIG

 

Le projet de Snohetta

 

Le projet de Valode&Pistre

Focus

Un projet démesuré ?

Les associations environnementales, regroupées dans le « Collectif pour le triangle de Gonesse », dénoncent le gigantisme du projet, qui reviendrait selon elles à créer un « centre commercial de trop », dans une zone déjà « suréquipée ». « C’est un projet démesuré, qui traduit une fuite en avant inquiétante. Il va entraîner la perte de terres agricoles d’excellente qualité, indispensables pour maintenir une agriculture de proximité en Ile-de-France », dénonce Bernard Loup, membre du collectif.

« Europa City va avoir un effet d’entraînement pour l’ensemble du territoire », a assuré le maire de Gonesse Jean-Pierre Blazy, se défendant d’avoir « la folie des grandeurs ».

D’après une étude dévoilée en décembre, Europa City pourrait entraîner la création de quelque 17.500 emplois pérennes, répartis entre 11.500 directs et 6.000 indirects. Quelque 18.000 emplois supplémentaires seraient par ailleurs créés durant les quatre années de travaux prévues.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X