Entreprises de BTP

Les prix de l’immobilier britannique repartent à la hausse

Les prix de l’immobilier en Grande-Bretagne sont repartis à la hausse en juillet, avec une progression de 1,3% par rapport au mois précédent contre 0,6% en juin, selon les données publiées par la banque Halifax, l’un des principaux baromètres du marché.
Par rapport à juillet 2002, les prix ont augmenté de 19,2%, a précisé Halifax (groupe HBOS) dans un communiqué.
Sur les trois mois achevés en juin, les prix ont augmenté de 3,4% par rapport aux trois mois précédents, exactement la même augmentation que durant le précédent trimestre.
« Le marché de l’immobilier reste solide », a souligné la banque.
« Avec des taux des prêts immobiliers à leur plus bas niveau depuis 50 ans et des perspectives pour l’emploi satisfaisantes (…), le marché de l’immobilier continue d’être soutenu par des facteurs structurels solides », ajoute la banque.
Le nombre de logements nouvellement construits reste à des niveaux historiquement bas, souligne la banque qui s’inquiète de cet état de fait.
« Si le niveau actuel de construction de logements n’augmente pas à Londres et dans le Sud-Est, et si le déclin observé ces 15 dernières années n’est pas inversé, Halifax a calculé qu’il manquerait 500.000 logements dans cette région d’ici à 2021 », souligne cette étude.
Les ménages britanniques achètent généralement leur logement et les prix de l’immobilier sont l’un des indicateurs clés de l’état de santé de l’économie britannique.
L’envolée des prix, qui s’était accélérée en 2001 et 2002, fait craindre à certains la possibilité d’un crash du marché.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X