Performance énergétique

Les performances exemplaires d’un siège social en paille

Mots clés : Démarche environnementale - Normalisation - Marquage CE - Produits et matériaux

Ecocert, leader de la certification des produits biologiques, a construit à L’Isle-Jourdain, dans le Gers, un siège social conforme à ses principes. Inauguré en 2013, le bâtiment en R+2 à énergie positive vient de recevoir la certification internationale LEED Platinum.

Leader de la certification et du contrôle des produits bio en France, Ecocert a installé à l’été 2013 150 de ses 300 salariés dans un nouveau siège social à L’Isle-Jourdain (Gers).
Un an plus tard, Ecocert vien de recevoir pour ce bâtiment, baptisé E+, la certification internationale LEED Platinum.


Parmi les critères retenus par LEED (1) figurent la performance énergétique du bâtiment établie à 31.8kWhep/m2, soit moins de 36 % par rapport à la RT 2012, et un site extérieur privilégiant les espaces verts, avec une bonne régulation de l’eau de pluie, des traitements de sols adaptés et une absence de pollution lumineuse nocturne.

 

Isolation avec des bottes de paille

Ecocert a confié à l’agence d’architecture Collart la conception du bâtiment. A ossature bois (2 025 m2), une grande partie de l’isolation est constituée de bottes de paille : 800 bottes de triticale bio, ramassées à 20 km du site, ont ainsi été mises en œuvre.

Ecocert a également intégré le plus possible les matériaux naturels : chanvre pour l’isolation des cloisons intérieures, fibre de bois pour celle de la toiture, peinture écologique intégrant des pigments naturels, linoléum au sol comprenant 98 % de composants naturels, …

 

400 tonnes de bois issus de forêts certifiés

Pour stocker au maximum du carbone, les éléments de charpente et de menuiserie totalisent près de 400 tonnes de bois issus de forêts certifiées par Ecocert. Enfin, une implantation selon les quatre points cardinaux et un tronc central en béton favorisant l’inertie du bâtiment sont les autres caractéristiques de l’immeuble de bureaux.

Les 500 m2 de panneaux photovoltaïques posés sur les toits et la terrasse produisant 73 000 kWh/an, servent, par ailleurs, à compenser la consommation de l’ensemble des postes énergétiques : 1 kWh/an consommé pour 1,3 kWh/an produit.

Focus

Fiche technique

Surface : 2 025 m2 sur quatre niveaux
Surface au sol : 600 m2 (20m x 30 m)
Coût d’exploitation : 7 738 euros/an, soit 3,82 euros/m2/an.
Coût de construction : 1 670 euros/m2.
Durée du chantier : novembre 2011 – mars 2013.


(1)Le système de certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), développé par U.S. Green Building Council (USGBC) est le principal programme de certification environnementale de bâtiments à l’échelle internationale. Ce système garantit que les bâtiments sont conçus, construits et exploités suivant les critères environnementaux les plus exigeants.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X