Immobilier

Les nouvelles promesses de François Hollande en faveur des TP et des primo-accédants

Mots clés : Gouvernement - Travaux publics

Invité à s’exprimer sur RTL lundi 19 octobre au matin, François Hollande a annoncé la création prochaine de dispositifs en faveur des primo-accédants et des professionnels des travaux publics.

Invité lundi 19 octobre de l’émission RTL Matin, le président de la République François Hollande a annoncé  plusieurs mesures concernant le bâtiment et les travaux publics. 

 

Des mesures en faveur les primo-accédants

 

Pour relancer l’accession à la propriété privée, et notamment celle des primo-accédants, le président de la République a indiqué vouloir « prendre des dispositions pour que l’accession à la propriété puisse être facilitée […] et je ferai des propositions dans cette direction ». Selon les professionnels, le marché est actuellement largement porté par les particuliers investisseurs grâce au dispositif d’investissement locatif Pinel. Selon Alain Dinin, PDG de Nexity, leader de la promotion immobilière, le manque de primo-accédants sur le marché de l’immobilier serait même un frein à la reprise du secteur. Problème, le projet de loi de finances pour 2016 ne contient aucune mesure en ce sens. Les promesses seront-elles concrétisées par voie d’amendement ?

 

Un dispositif en soutien des TP

 

Conscients des difficultés rencontrées par les professionnels du bâtiment et des travaux publics, François Hollande a promis la mise en place de « dispositifs pour soutenir ces activités ». Pour rappel, le secteur des travaux publics enregistre pour 2015 la suppression de 16 000 emplois.

Cette annonce devrait satisfaire Bruno Cavagné, président de la fédération nationale des travaux publics (FNTP), qui dénonçait dernièrement la schizophrénie de l’Etat. « Il ne cesse d’annoncer des projets d’investissement tout en manifestant son incapacité à s’en donner les moyens », scandait le président de la FNTP. Le changement, c’est maintenant ?

 

Pression sur les collectivités locales

 

Enfin, en réponse aux questions des journalistes sur la baisse des investissements des collectivités locales, le président de la République a fait preuve de fermeté : « Les collectivités locales doivent faire des efforts… Que ces collectivités fassent un travail d’économie ». Toujours selon Bruno Cavagné, « les collectivités considèrent l’investissement comme une variable d’ajustement. » Selon un rapport de la Cour des Comptes publié le 13 octobre dernier, l’investissement public local a reculé de 9,2%.

 

Pour revoir l’intervention du Président de la République, cliquez ici.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X