Construction Numérique

Les Mooc investissent la construction

Mots clés : Démarche environnementale

L’Ademe et le Plan bâtiment durable lancent leur plate-forme de cours en ligne. Douze thèmes différents seront abordés dans l’année.

Le 17 janvier, les deux premiers cours en ligne de la plate-forme Mooc Bâtiment durable, créée par l’Ademe et le Plan bâtiment durable, ont débuté. Le premier cours, « Méthode pour réussir vos opérations et chantiers de rénovation », s’adresse aux professionnels de la maîtrise d’œuvre et d’ouvrage. Le second, « Rénovation performante, les clés de la réhabilitation énergétique », est destiné aux professionnels comme aux particuliers. D’autres Mooc suivront. Florence Godefroy, chef de projet formation à l’Ademe l’assure : « Dix autres Mooc sont prévus d’ici à la fin 2017. » Au programme de cette année notamment : optimisation des chaufferies, matériaux biosourcés, construction en chanvre, approche BIM des bâtiments passifs et bas carbone, BIM en général, usage des logements performants thermiquement, construction durable en climat tropical et outils numériques au service de la rénovation énergétique.

 

Une offre parfois pointue

 

Mooc est l’acronyme de massive open online courses , soit en français « cours en ligne gratuits accessibles à tous ». Cet outil pédagogique est apparu récemment dans l’Hexagone ; il s’est démocratisé à partir de 2014. Jusqu’à maintenant, dans le bâtiment, l’offre était restreinte. En fin d’année dernière se sont déroulés des Mooc sur l’hydrodynamique des milieux poreux (plate-forme edX) et sur l’art des structures : câbles et arcs (plate-forme Coursera). Des sujets pointus. Il faut remonter à 2014 pour participer à un cours au sujet moins confidentiel, « Le confort thermique des occupants », à destination de la maîtrise d’œuvre, dont les auteurs – AI Environnement -sont ceux-là mêmes qui réalisent aujourd’hui « Méthode pour réussir vos opérations et chantiers de rénovation ». Preuve que l’initiative était bonne, elle avait rencontré un certain succès. « La première séquence avait attiré près de 2 000 personnes, relate Paul-Etienne Davier, dirigeant et fondateur d’AI Environnement, ensuite, la fréquentation s’était peu à peu essoufflée au fil des cinq semaines de cours. Faute de moyens à l’époque, nous n’avions pas pu faire de community management . » Evoquant son nouveau Mooc, Paul-Etienne Davier est plus qu’enthousiaste. Il en souligne quelques-uns des avantages : « Les apprenants ne se connectent que lorsqu’ils sont disponibles. Ils sont d’autant plus impliqués qu’ils souhaitent décrocher l’attestation de suivi. Il n’y a pas de frais de formation annexes, comme les déplacements et l’hébergement. Enfin, notre formation est potentiellement accessible à un plus grand nombre de personnes. » Pour l’ardent défenseur des cours en ligne, le modèle n’est toutefois pas encore totalement abouti. « Nous en sommes à la version 1.0 des Mooc, estime-t-il, je pense qu’il faut un relais en présentiel. Combiner Mooc et rencontres. »

 

L’expérience irremplaçable du chantier

 

Un avis partagé par Georges Papageorgiou, de Forpro, entreprise spécialisée dans la formation professionnelle du bâtiment : « Ça peut être un bon apport, un bon complément. » Evidemment, ces enseignements à distance ne peuvent pas combler tous les besoins de formation. Il est impensable d’apprendre certains métiers uniquement par ce biais. « Cela ne remplacera jamais les manipulations dans le box, ni l’expérience sur un chantier », relativise Georges Papageorgiou.

Il est certain qu’aucun Mooc ne peut prétendre suffire à former à un métier dans sa globalité. Toutefois, ces cours en ligne permettent d’aborder des sujets variés avec une grande liberté et de bénéficier de l’expérience des autres professionnels inscrits sur la plate-forme. Une ouverture d’esprit toujours bénéfique.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X