Industrie/Négoce

Les marchés de la salle de bains bien orientés pour 2017

Les Etats généraux de la salle de bains, couplés à la convention de la Fnas, ont rassembté distributeurs et industriels de la salle de bains. Dans un climat très confiant pour l’année 2017.

+ 2,6 % en 2016 (en valeur) : la croissance est de retour pour les acteurs du marché de la salle de bains. Un résultat qui établit ce secteur à 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier. Et le mouvement devrait s’amplifier, puisque la reprise, en particulier dans le neuf, soutient la demande.

Lors des états généraux de la salle de bains, organisés par l’Afisb (Association française des industriels de la salle de bains), le cabinet Développement Construction a présenté des résultats plus détaillés par activité. La céramique a crû de 4,5 % en valeur, grâce au dynamisme sur les cuvettes de toilette, aux plans de toilette et aux lave-mains. Portées avant tout par les matériaux de synthèse, les biagnoires nues ont grimpé de 7,6 % en valeur, profitant surtout au réseau professionnel, qui représente 70 % du marché. L’effet négoce se fait aussi sentir sur le marché de la balnéo, qui continue à décroître (-16 %) globalement mais reste quasiment stable dans le circuit professionnel, qui pèse deux tiers des volumes, mais trois quarts de la valeur.  En robinetterie,  les mélangeurs chutent (près de 20 % de baisse en valeur), ainsi que les mitigeurs, dans une moindre mesure. Les segments plus qualitatifs, notamment les thermostatiques, se portent beaucoup mieux. A noter, la robinetterie est l’un des segments les plus challengés par l’essor des ventes Internet, qui pèsent désormais 7,8 % du chiffre d’affaires total, une part qui a explosé en quelques années. Développement Construction estime toutefois que cette concurrence nouvelle touche davantage les réseaux grand public que le circuit professionnel.

Côté douches, le marché des cabines simples est stable, tandis que celui des parois et des pare-bain décolle. Côté bâti-support, enfin, le marché grimpe de presque 7 % en valeur, malgré un léger recul des packs WC avec bâti-supports.

Focus

Regard sur les achats en ligne

Développement Construction a consacré un volet de son étude aux achats en ligne. Parmi les ménages qui ont acquis des produits sanitaires sur le Web, Amazon arrive sans surprise largemnet en tête des sites de vente (37 %), devant Leroy Merlin, Castorama… Les internautes cherchent avant tout un prix, mais aussi du confort et de la souplesse.  Le frein à l’achat en ligne reste l’absence de contact physique, qui laisse toute leur légitimité aux magasins physiques. Mais le risque existe que les consommateurs utilisent négoces et show room comme des vitrines, pour découvrir un produit qu’ils iront ensuite aller acheter sur le Net !

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X