Energie

Les Français veulent des EnR dans le débat présidentiel

Mots clés : Energie renouvelable - Qualification des entreprises

Qualit’EnR, association spécialisée dans la qualification des entreprises dans les domaines des ENR, a présenté le 1er février son 7e baromètre annuel réalisé par OpinionWay sur la place des énergies renouvelables chez les Français.

Pour cette 7e édition à quelques mois de l’élection présidentielle, les sondés ont été interrogés sur la place à accorder aux EnR à travers cette échéance. 77 % d’entre eux estiment que cette question n’est pas assez présente dans les débats et les programmes des candidats avec une nette prédominance chez les jeunes (81 % des 18-24 ans) et des ruraux (84 %). Les Français vont même au-delà et sont 71 % à souhaiter une amplification du rythme de déploiement des énergies renouvelables. Cette année encore, les sondés expriment à une très grande majorité (96 %, stable) leur confiance dans au moins une des ENR et 98 % (+ 2 points) encouragent le développement d’au moins une filière verte.

Le solaire thermique séduit le plus grand nombre (92 % des personnes interrogées, + 5 pts) suivi de près par l’éolien (85 %, + 7 pts), les pompes à chaleur (83 %, + 1 %), les panneaux solaires photovoltaïques (82 %, + 1 pt) et le bois-énergie (69, – 4 pts). Sujet à la mode actuellement, l’autoconsommation photovoltaïque séduit le panel puisque 91 % (+ 3 pts) préfèrent consommer directement l’électricité produite par leurs panneaux plutôt que de la vendre au réseau.

 

Plus de la moitié prêts à s’équiper sans surcoût

 

Du côté des intentions d’équipement, l’effet COP21 de l’année dernière est un peu retombé avec un contexte économique morose et la proportion de personnes ayant l’intention de s’équiper en EnR a décru à 22 % (- 4 %). Plus de la moitié des sondés serait en revanche près à s’équiper (56 %,+ 2 pts) si cela représente un surcoût nul ou négligeable. Point positif, la connaissance des aides existantes reste importante : crédit d’impôt (67 %, – 2 pts), prêt à taux zéro (65 % contre 56 % l’année dernière) et les aides régionales (35 % contre 33 % auparavant). Enfin, la confiance dans les installateurs progresse « pour s’établir à un niveau historique en 2017 avec 67 % des sondés » (+ 15 pts depuis 2011).

Satisfecit pour Qualit’EnR puisque l’obtention d’un label qualité est toujours un élément de confiance envers les professionnels pour les particuliers. 83 % des sondés (+ 3 pts) ont déclaré qu’ils accorderaient plus facilement leur confiance à un installateur disposant d’un label ou d’une qualification. 81 % des français connaissent le label RGE (+ 8 pts).

Les récentes mises en cause de prestations réalisées par les artisans RGE de l’association UFCQue Choisir ne semblent pas avoir eu d’effets sur le baromètre ; quant aux conclusions de l’enquête de la DGCCRF sur les professionnels de la rénovation thermique, elles ont été publiées après la réalisation du sondage.

 

www.enerpresse.com

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X