Immobilier

Les ESH sous gouvernance Action Logement vont doubler la production de logements en 5 ans

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Conservation du patrimoine

Selon Jacques Chanut, président de la commission Logement du Medef, la réforme d’Action Logement – qu’il préside également – a notamment pour objectif de « doubler la production » des ESH sous actionnariat majoritaire, pour atteindre les 50 000 logements annuels d’ici 2022. Pour ce faire, les ESH devront « progressivement tendre à la vente annuelle d’1% du patrimoine contre 0,3% actuellement ».

« Plus de visibilité, plus d’impact et plus de transparence. » C’est à ces trois objectifs que devra répondre la réforme d’Action Logement selon le Medef, fait savoir à AEF Jacques Chanut, président de la commission Logement du mouvement patronal, président de la Fédération française et bâtiment et président d’Action Logement, mardi 12 juillet, au sortir d’un entretien avec Pierre Gattaz, président du Medef.

Alors que le mouvement patronal devrait consacrer un atelier au lien emploi-logement lors de sa prochaine université d’été¹, Jacques Chanut revient ainsi sur « la position du Medef » vis-à-vis de la réforme de l’Union des entreprises et des salariés pour le logement (UESL), encore suspendue à la parution d’une ordonnance gouvernementale, en application de la loi n°2016-179 du 1er juin 2016, mais qui devrait être opérationnelle au 1er janvier 2017.

 

Produire 50 000 logements par an sans être « hégémonique »

 

Cette nouvelle organisation du mouvement paritaire devrait selon lui permettre de doubler la production de logements des ESH sous gouvernance Action Logement « d’ici cinq ans », « pour l’amener à 50 000 logements par an » en 2022. Un objectif qui « ne pourra pas être atteint sans activer le patrimoine ». Autrement dit, les ESH du mouvement seront engagées à « tendre progressivement à la vente annuelle d’1 % du patrimoine contre 0,3 % actuellement (soit 9 000 logements par an) ».

Jacques Chanut rappelle à cette occasion que le mouvement paritaire « n’a pas vocation à être hégémonique » et soutiendra la production de logements sociaux avec pour seul leitmotiv de renforcer le lien emploi-logement, sans distinguo entre organismes sous actionnariat du 1% ou non.

Les emplois de la Participation des employeurs à l’effort de construction (Peec) devront être guidés par quatre objectifs résume-t-il, « aider à la mobilité pour que le logement ne soit plus un frein à l’emploi », « développer le locatif intermédiaire là où se trouvent les besoins », « être plus innovants sur l’accession sociale », et soutenir les territoires « dans leur diversité ».

 

Conventions avec les collectivités

 

Et si la réforme de l’UESL prévoit de centraliser la ressource de la Peec, elle doit pour autant « reposer sur une territorialisation de l’action », poursuit Jacques Chanut, soulignant à nouveau le rôle « essentiel » des Comités régionaux Action Logement (CRAL) en la matière. « Le lien avec les territoires doit être très fort », insiste-t-il, « nous signerons des conventions Action Logement avec les collectivités locales ».

Déjà, les préfigurateurs du futur pôle Action Logement Services, chargé de cen1traliser la collecte et de distribuer les aides et services aux entreprises, élaborent une « démarche » visant à « faciliter le logement des alternants et des apprentis en relation avec les conseils régionaux ». Elle « se déclinera en 3 volets : mise en place d’une plate-forme d’information et de conseil pour les futurs alternants qui pourront obtenir un ‘passeport logement’ ; gestion coordonnée des aides au logement de la région et d’Action Logement afin de mieux cibler les demandeurs prioritaires (en premier lieu, ceux qui ont une obligation de double résidence du fait de l’éloignement de l’entreprise et du centre de formation) ; et mobilisation de l’offre logements pour les alternants (résidence jeunes, colocation, chambre chez l’habitant) », explique-t-on au Medef. Une première convention de cette nature pourrait être signée fin septembre entre Action Logement et le conseil régional de Bretagne.

1 Qui aura lieu les 30 et 31 août prochains sur le campus HEC à Jouy-en-Josas (Yvelines).

Source : www.aef.info

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X