Economie

« Les économistes de la construction doivent participer à la révolution numérique », Pascal Asselin, président de l’Untec

Pascal Asselin a été choisi le 3 juin par les 600 adhérents de l’Untec pour présider l’unique syndicat d’économistes de la construction en France. Il succède à Pierre Mit, en fin de mandat et prend ses fonctions vendredi 5 juin. Sa priorité pour la profession qui compte quelque 2 000 cabinets va aux formations initiale et continue pour mieux préparer l’avenir.

Votre élection le 3 juin à la présidence de l’Untec intervient alors que vous exercez déjà deux mandats pour la profession. Les conservez-vous ?

Pascal Asselin : Oui, je conserve encore pour un an la présidence du Conseil européen des économistes de la construction (CEEC). A la tête de cette organisation qui fédère quinze pays, je travaille activement avec mes confrères européens à la création du code de métré international « ICMS » (International code of measurement standard) pour harmoniser les pratiques professionnelles. L’objectif est de mettre en place un outil de comparaison et de conversion de métrés. En revanche, mon élection met un terme à la présidence...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X