Réalisations

Les Dock’s de Strasbourg, au carrefour de la culture numérique et de la mémoire portuaire

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Manifestations culturelles


Inauguré ce 19 septembre sur la presqu’île Malraux, le bâtiment regroupe sur 11 600 m² des logements et des commerces, mais aussi un pôle d’activité dédié aux nouvelles technologies.

Deux ans de travaux, pour un montant de 17 millions d’euros, ont été nécessaires au groupement Icade Promotion / Caisse d’épargne Alsace et Edifipierre pour transformer les anciens entrepôts Seegmuller en un bâtiment mixte, mêlant sur six niveaux 67 appartements haut de gamme (en cours de finition), des restaurants, et une zone tertiaire axée sur l’économie et la culture numériques. Ce dernier ensemble regroupe des bureaux, accueillant prioritairement des entreprises de nouvelle technologie, ainsi que l’école de journalisme et de communication ECS/IEJ et le futur pôle de culture numérique Shadock’s, qui devrait ouvrir ses portes au printemps prochain.
Le maire de Strasbourg, Roland Ries, a profité de l’inauguration du bâtiment, ce 19 septembre, pour saluer cette mixité fonctionnelle, conforme aux objectifs assignés par la Ville, la Communauté urbaine et la Sers, maîtres d’ouvrage dans le cadre de leur grand projet d’aménagement des « Deux Rives ». Il a aussi souligné le respect de l’identité portuaire du bâtiment, grâce au maintien d’un habillage de briques.


Superstructure métallique


En dehors de la façade, tout ou presque a changé dans le bâtiment. L’idée maîtresse du cabinet strasbourgeois Heintz / Kehr, maître d’œuvre de conception relayé dans l’exécution par PH Architecture, a été de raser la toiture d’origine pour permettre l’installation d’une superstructure métallique de trois étages, accueillant les logements. L’entreprise BCM a assuré la mise en œuvre de la charpente (six poutres treillis de 32 mètres de long), sous la supervision de KS Construction, entreprise générale sur le chantier.  Outre la surélévation du bâtiment, la structure comprend un porte-à-faux de 15 mètres qui rend l’ensemble moins massif.
Côté performance thermique, les promoteurs du projet revendiquent des consommations inférieures de 20% aux standards du BBC, avec un recours à des matériaux d’isolation composites protégés par de l’aluminium laqué. Icade met également en avant le soin apporté au confort acoustique, avec la mise en oeuvre de chape flottante et d’une isolation phonique pour les cloisons intérieures.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X