Vie de l'entreprise

Les dirigeants d’entreprise s’inquiètent des addictions chez leurs salariés

Un sondage vient rappeller quelles sont les principales craintes des directions d’entreprise par rapport aux addictions des salariés.

Le 22 octobre, « journée nationale de prévention des conduites addictives en milieux professionnels », organisée par la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca), un sondage BVA (1) fait état de l’inquiétude des directions d’entreprises quant à la question des addictions chez leurs salariés. 

Il en ressort notamment que 91% des sondés déclarent que les salariés de leur structure consomment au moins un produit psychoactif. Un résultat sans surprise, puisque le tabac fait partie de ces substances. Toutefois, 85% se disent « préoccupés » par les questions de toxicomanies et de leurs impacts au travail. Notamment du fait de la consommation d’alcool, qui pour 64% des personnes interrogées peut entraîner une baisse de l’efficacité au travail, ou encore une baisse de la qualité (63%), ou un risque accru d’accidents du travail ou de maladies professionnelles (56%) – dans le BTP, ce dernier critère prend une importance particulière.

 

10% des entreprises ont identifié un usage de cannabis

 

En ce qui concerne l’usage de cannabis, 10% des sondés ont recensé au moins un usager parmi leurs troupes, et sept sur dix font état d’un problème lié à cette consommation.

En cas de problème d’addiction à résoudre en interne, quelles solutions sont privilégiées par les directions ? A 69%, elles optent pour un entretien individuel (65% évoquent également un recours au médecin du travail). Sur le plan de la prévention collective, les sondés privilégient la formation/sensibilisation du personnel (51%), une évolution du règlement intérieur (48%) ou encore un plan d’action dans le cadre des CHSCT (43%).

 

 

A lire : notre enquête « Addictions, les entreprises de BTP réagissent ».

« Premiers combats », un jeu vidéo sérieux sur les addictions dans le BTP.

Les conseils de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) pour prévenir les addictions en entreprise.

(1) Enquête réalisée fin 2014 auprès de 605 dirigeants, encadrants de personnels RH et de 253 représentants du personnel ou syndicats des entreprises des secteurs privé et public.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X