Industrie/Négoce

Les deux idées détonantes d’Ursa pour doper les ventes en négoces jusqu’à la fin de l’année

Mots clés : Distribution

Le spécialiste de l’isolation lance le 15 septembre et jusqu’au 30 décembre deux opérations d’animation en points de vente, afin de doper la demande et le chiffre d’affaires de plusieurs catégories de ses produits.

Première opération, 10 000 tickets à gratter (et autant de lots disponibles) à l’intérieur des rouleaux de laine de verre. Chaque ticket sur lequel tombera l’artisan sera forcément gagnant, avec, en têtes de gondole, des cadeaux de prestige : une Golf série limitée, un voyage aux Maldives pour 2 personnes, un autre en Martinique, 15 TV incurvées Samsung, 15 montres connectées, 100 tablettes tactiles…

« Nous relaierons l’opération en points de vente par un packaging événementiel très visuel, qui reprend les codes de la promotion », détaille Nicolas Brousse, directeur marketing Europe de l’Ouest d’Ursa. But de l’opération : générer un chiffre d’affaires additionnel dans le négoce, sans toucher au prix produit, et en jouant la carte de la récurrence des achats pendant l’opération. En moyenne, chaque palette de produits Ursa contiendra un ticket à gratter.


Totems et ILV


La seconde opération vise à accélérer les ventes de la gamme premium d’isolants en laine de verre « Pure One », garantie 25 ans, et dont Ursa met en avant les vertus du point de vue de la qualité de l’air intérieur chez le particulier (elle n’émet aucun COV – Composés organiques volatils). Cette fois-ci, Ursa remboursera 100 € à partir de 700 € (HT) d’achat. L’opération sera relayée en négoces par deux types d’outils : des totems contenant des leaflets de la campagne, et une ILV (information sur le lieu de vente) dans les zones chaudes du négoce, où sont stockés les rouleaux. Le client obtiendra son remboursement en fournissant la preuve d’achat directement sur Internet, ou par courrier.

En parallèle, Ursa a établi un plan media pour toucher non seulement les artisans, mais aussi les particuliers prescripteurs. « La période septembre – décembre constitue un pic pour le marché des travaux d’isolation », rappelle Nicolas Brousse.

Ces opérations ont aussi pour objectif de récompenser la fidélité des quelque 2 000 négoces qui diffusent les produits Ursa. Le développement des ventes de l’industriel avait été ralenti à l’automne dernier par un incident dans son usine belge. Les choses sont depuis rentrées dans l’ordre.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X