Energie

Les constructeurs-promoteurs LCA-FFB militent pour une réglementation environnementale « sage »

Mots clés : Politique énergétique - Réglementation thermique et énergétique

La RT 2012 à peine digérée, Les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB) entrent dans une nouvelle ère, celle de l’association de l’économie d’énergie et de la faible émission carbone. Une réglementation à l’horizon 2020 qu’ils espèrent « raisonnable » pour ne pas casser de nouveau la machine.

Avec l’introduction du bas carbone en 2018 et la réglementation environnementale en 2020, c’est un pas de géant… dans l’inconnu que s’apprêtent à franchir les constructeurs et promoteurs de LCA-FFB. Et ce n’est pas sans provoquer une certaine inquiétude.

« Jusqu’ici avec la RT 2012, on parlait pour les bâtiments neufs à usage d’habitation d’une consommation maximale d’énergie de 50 kWh/ep/m2/an pour 5 usages pris en compte : chauffage, ECS, refroidissement, éclairage et auxiliaires, précise Patrick Vandromme, président de LCA-FFB. Désormais, avec le « socle énergie–carbone », on gérera un bilan de la consommation énergétique de 120 kWh/ep/m2/an, mais en tenant compte de tous les usages, y compris électroménager et électronique. Ces nouveautés sont considérables ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X