Energie

Les constructeurs-promoteurs LCA-FFB militent pour une réglementation environnementale « sage »

Mots clés : Politique énergétique - Réglementation thermique et énergétique

La RT 2012 à peine digérée, Les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB) entrent dans une nouvelle ère, celle de l’association de l’économie d’énergie et de la faible émission carbone. Une réglementation à l’horizon 2020 qu’ils espèrent « raisonnable » pour ne pas casser de nouveau la machine.

Avec l’introduction du bas carbone en 2018 et la réglementation environnementale en 2020, c’est un pas de géant… dans l’inconnu que s’apprêtent à franchir les constructeurs et promoteurs de LCA-FFB. Et ce n’est pas sans provoquer une certaine inquiétude.

« Jusqu’ici avec la RT 2012, on parlait pour les bâtiments neufs à usage d’habitation d’une consommation maximale d’énergie de 50 kWh/ep/m2/an pour 5 usages pris en compte : chauffage, ECS, refroidissement, éclairage et auxiliaires, précise Patrick Vandromme, président de LCA-FFB. Désormais, avec le « socle énergie–carbone », on gérera un bilan de la consommation énergétique de 120 kWh/ep/m2/an, mais en tenant compte de tous les usages, y compris électroménager et électronique. Ces nouveautés sont considérables ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X