Logement

Les casernes ne seront pas rénovées sur les fonds de l’Anru

Mots clés : Gouvernement - Urbanisme - aménagement urbain

L’Assemblée nationale a rejeté jeudi 3 décembre la proposition de loi portée par les députés Les Républicains François de Mazières et Serge Grouard qui visait à financer la rénovation des casernes en activité dégradées des ministères de la Défense et de l’Intérieur par l’Agence nationale de rénovation urbaine

François Pupponi, député du Val-d’Oise et Président de l’Anru s’y était pourtant montré favorable. Cela n’a pas suffi. La proposition de loi portée par François de Mazières et Serge Grouard, députés Les Républicains, visant à financer la rénovation des casernes en activité dégradées des ministères de la Défense et de l’Intérieur par l’Agence nationale de rénovation urbaine, a été rejetée par l’Assemblée nationale.

Mais François de Mazières et Serge Grouard n’en démordent pas. Pour eux, « l’état vétuste des casernes est avéré et tous en conviennent (la majorité comme l’opposition), il faut donc que tous les moyens soient étudiés pour trouver des solutions ». « La solution la plus simple et la plus efficace serait une hausse des crédits budgétaires des ministères de l’Intérieur et de la Défense consacrés à leur réhabilitation, mais cet espoir est vain vu que les crédits des missions « Sécurités » et « Défense » consacrés à l’immobilier ne cessent de baisser » expliquent les deux hommes dans un communiqué.

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X