Recherche & développement

Les camions poubelles ramassent aussi les données

Mots clés : Etat et collectivités locales - Gestion des déchets - Matériel - Equipement de chantier - Mobilier urbain

La collecte automatisée des données des compteurs d’eau constitue un défi technique, tant en milieu urbain qu’à la campagne. Plutôt que de construire un réseau fixe, la Communauté d’agglomération belfortaine (CAB), qui gère le réeau d’eau, a confié le relevé à ses bennes à ordures ménagères. Une solution exposée au Mondial du Bâtiment.

Plus simple, plus fiable et moins cher : le télérelevé des compteurs d’eau séduit les gestionnaires de réseaux. La principale difficulté réside dans la création d’un réseau de transmission entre l’équipement qui émet l’information et les serveurs de stockage.

Le gestionnaire se trouve alors devant un dilemme technique. Soit il choisit d’installer une infrastructure de communication radio fixe efficace mais coûteuse, tout particulièrement quand la zone à couvrir est vaste et peu peuplée. Soit il opte pour le recueil mobile : un technicien parcourt les routes pour enregistrer les messages des compteurs au moyen d’un terminal portable. Il les décharge ensuite dans un ordinateur. Le procédé y perd toutefois son automatisme.

Dans la Communauté d’agglomération belfortaine (CAB), la régie locale d’eau et d’assainissement a choisi une approche originale. Elle s’est appuyé sur le constructeur de compteurs Diehl Metering. En plus des déchets, les camions poubelles collectent les informations émises par les appareils situés chez les particuliers, les entreprises, les bâtiments publics… « Nous cherchions un véhicule qui parcourt régulièrement toutes les communes du territoire », explique Pascal Carminati, responsable du marketing des systèmes et des projets au sein de Diehl Metering. « Nous avions envisagé utiliser les véhicules de Poste, puis notre choix s’est porté sur les camions poubelles. »

 

Des antennes fixées sur les bennes à ordures

 

Les instruments, des Altair V4 de Diehl Metering, sont équipés de modules radio Izar RC i R4 du même fabricant. Ils diffusent toutes les huit secondes une mesure des consommations d’eau. Les douze bennes à ordures ménagères possèdent deux antennes montées sur le toit capable de capter ces signaux. Une fois par semaine, lors du ramassage des poubelles, le camion récupère les données, puis les envoie directement à un serveur par l’intermédiaire du réseau de téléphonie mobile. « Le camion et l’équipement peuvent être éloignés de plusieurs centaines de mètres. Le taux de systèmes relevés par voyage atteint 97 % », précise Pascal Carminati.

Le déploiement est en cours sur le territoire : à la fin de l’année, environ 5 000 des 22 000 compteurs d’eau de la Cab seront reliés à un logiciel de supervision Izar@net. Entre autres fonctions, ce programme informatique peut afficher plusieurs consommations sous forme de graphique et associer des alarmes à chaque compteur. Diehl Metering exposera ses produits au salon Interclima+Elec, du 2 au 6 novembre au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X