Entreprises de BTP

Les artisans voient une éclaircie dans les travaux d’économie d’énergie

Mots clés : Artisanat - Fiscalité - Politique énergétique

Les mois se suivent et se ressemblent…Toujours dans la morosité. La Capeb annonce un nouveau recul au troisième trimestre, plus marqué qu’attendu. Le seul salut vient des travaux d’économie d’énergie, boostés par le crédit d’impôt.

On a toujours la triste impression de se répéter lorsque l’on écrit sur la conjoncture, à l’image de l’activité des artisans dans le bâtiment qui ne cesse d’afficher des résultats en baisse depuis 2012. Le 3e trimestre 2015 ne fait malheureusement pas exception. Dans son point de conjoncture du 15 octobre, la Capeb annonce une baisse d’activité de l’artisanat du Bâtiment de –2,5% au 3e trimestre 2015 par rapport au même trimestre de l’année précédente. La raison principale : la construction neuve qui accuse un nouveau recul, tant dans les mises en chantier (-4,1%) que dans les logements autorisés (-6%) à fin août 2015 sur 12 mois cumulés.

« Certains signes laissent toutefois espérer une amélioration de la situation dans le courant de l’année prochaine », relativise le président de la Capeb Patrick Liébus. En effet, les ventes de logements neufs ont progressé de 21,8% au 2e trimestre 2015 par rapport à la même période de l’année précédente, ce qui se traduit par une baisse du stock à 97 500 logements.

 

Embellie des travaux d’efficacité énergétique

 

L’activité entretien-rénovation n’est pas mieux lotie, elle enregistre une baisse de -1%. Une amélioration de la situation pourrait cependant se faire sentir dans les mois prochains avec la hausse des ventes de logements anciens (740 000 sur 12 mois cumulés), qui engendrent souvent des travaux de rénovation.

Mais la surprise, en tout cas la bonne nouvelle, vient des travaux de rénovation énergétiques qui affichent une croissance de +1%. Et ceci grâce au crédit d’impôt, le CITE, dont Patrick Liébus se félicite d’avoir obtenu sa prorogation. « Nous nous sommes énormément mobilisés pour que les pouvoirs publics maintiennent leur soutien aux travaux d’amélioration de performance énergétique des logements. Nous avons noté avec satisfaction que les dispositifs du CITE, de l’Eco-PTZ et du PTZ+ étaient maintenus dans le projet de loi de finances 2016, c’est de nature à donner confiance au ménages », explique le président, qui indique, par ailleurs, que face aux abus à la TVA à 5,5% pour les travaux de rénovation énergétique, le texte du PLF 2016 à ce sujet devrait renforcer les contrôles.

 

Toutes les régions et tous les métiers « trinquent »

 

La dégradation du volume d’activité touche tous les métiers avec quelques variantes : -1,5% pour les travaux d’électricité et pour ceux de couverture-plomberie-chauffage, -2,5% pour les travaux de menuiserie-serrurerie ou pour ceux d’aménagement-décoration-plâtrerie. Les maçons étant encore ce trimestre les plus touchés avec une baisse de -3,5%.
La baisse d’activité, comprise entre -2,5% et -3,5% en volume, concerne également toutes les régions. Le président de la Capeb note toutefois que la région PACA, d’habitude très active, marque le pas en enregistrant une des plus fortes baisses (-3,5%).

 

Léger mieux des carnets de commande, mais pas significatifs

 

Les carnets de commande, quant à eux, continuent d’augmenter : +1 jour de travail par rapport au 2e trimestre pour atteindre 73 jours de travail au 3e trimestre 2015 (contre 71 jours un an auparavant). Cette timide hausse s’explique mécaniquement : étant donné qu’il y a moins de salariés (moins d’apprentis, non remplacement des départs à la retraite) pour travailler sur les chantiers, les délais se rallongent. « Pas sûr que cela face plaisir aux clients », précise avec humour Patrick Liébus, qui s’alarme une nouvelle fois de la dégradation des trésoreries. Au 3e trimestre 2015, 45% des entreprises font état de besoins de trésorerie (contre 42 % au même trimestre de l’année précédente), des besoins supérieurs à 10 000 € pour 59% d’entre elles. En octobre 2015, le montant moyen des besoins de trésorerie s’élève ainsi à 18 000 €.

 

Entre 12 et 15 000 emplois perdus dans l’artisanat

 

Une telle situation, et malgré la hausse des travaux de rénovation énergétique, ne peut qu’impacter l’emploi. Le BTP a perdu 51 200 emplois entre le 2e trimestre 2014 et le 2e trimestre 2015, le bâtiment seul entre 30 et 35 000 emplois et l’artisanat entre 12 et 15 000. « Avec de telles baisse d’effectifs et un tel niveau de chômage national, les élus peuvent s’en inquiéter, estime Patrick Liébus. Au 2e semestre 2015, le nombre d’entreprises envisageant de licencier ou de ne pas renouveler certains contrats à durée déterminée est juste deux fois supérieur au nombre d’entreprises souhaitant embaucher ». Des sujets qu’il ne manquera pas d’évoquer lors de ses prochaines rencontres avec Emmanuel Macron et Myriam El Khomri.

 

Travail dissimulé : toujours à combattre

 

Au rang des inquiétudes, celle des prix pratiqués sur les appels d’offres tirés vers le bas, l’attentisme déjà très fort des clients qui se poursuivra encore puisque l’on rentre dans une période électorale, « c’est toujours la même chose », regrette le président, ou encore l’accroissement de la fraude au travail détaché et des auto-entrepreneurs. Ces derniers sont au nombre de 142 500 dans le bâtiment, dont seuls 15% sont déclarés actifs ; sur ces 15%, 54% déclarent un chiffre d’affaires (4 500 €/trimestre en moyenne). « Le problème persiste toujours, il est donc urgent qu’il y ait plus de contrôles, surtout le week-end ».

Pour soutenir l’activité entretien-réhabilitation, la Capeb propose au gouvernement de faire passer l’ensemble de ces travaux sous un taux de TVA à 7% avec un crédit d’impôt supplémentaire pour ceux concernant l’efficacité énergétique ; un taux unique en remplacement des taux de 10 et 5,5% actuellement utilisés.

En attendant, l’organisation estime que l’année 2015 se soldera par un recul de 2%. Une année noire à l’image de 2014.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X