Entreprises de BTP

Les artisans du bâtiment à l’heure électorale

Mots clés : Artisanat - Bâtiment d’habitation individuel - Entreprise du BTP - Fiscalité - Politique du logement

L’Assemblée  générale de la Confédération des artisans et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) qui s’est tenue les 11 et 12 avril à Paris a pris des couleurs pré-électorales en invitant les représentants des candidats de l’UMP, du Parti Socialiste et du Modem à exposer leur vision sur les préoccupations des artisans du bâtiment.  Entre la TVA à 7%, le Grenelle de l’Environnement  et la politique du logement, les sujets « chauds » n’ont pas manqué.

Ils étaient attendus et ils sont venus. Les représentants des candidats Xavier Bertrand pour l’UMP, Pierre Moscovici pour le parti socialiste et Daniel Garrigue pour le Modem se sont pliés au jeu des questions-réponses face à une assistance venue nombreuse composée de quelque 500 délégués départementaux. En 40 minutes chacun et individuellement, ils ont tenté de convaincre des artisans, touchés par le contexte économique, mais malgré tout désireux  de ne pas baisser les bras.

« Ce que nous attendons du futur Président de la République, c’est surtout qu’il ne nous oublie pas, qu’il crée bien un ministère de l’artisanat et qu’il prenne en considération les problèmes que nous rencontrons surtout dans le cadre de l’auto-entreprenariat ». Cette attente d’un artisan illustre bien l’un des sujets de préoccupation de la Capeb aujourd’hui : l’auto-entrepreneur et la suppression de ce régime. Aujourd’hui, il existe 700 000 auto-entrepreneurs, dont environ 14% dans le bâtiment.  76% d’entre eux ne déclarent pas de chiffre d’affaires et leur statut les exonère du paiement de la TVA. Une concurrence déloyale de l’avis de tous et, si les représentants des candidats ont entendu le message, aucun des trois programmes ne prévoit la suppression de ce régime, au mieux une remise à plat du dispositif pourrait voir le jour.

Autre sujet phare : la TVA à 7%. Dans les réponses apportées par  Xavier Bertrand et Pierre Moscovici, il n’est pas question de revenir sur ce taux ; Daniel Garrigue, quant à lui, milite pour la coexistence de deux taux (comme l’autorise la réglementation européenne), l’un à 5,5% et l’autre à plus de 7% pour d’autres secteurs.

Dans cette campagne, la dette et l’emploi ont effacé d’autres problématiques comme celles du logement et du développement durable. La profession, comme l’a rappelé Patrick Liébus, président de la Capeb, a besoin d’une politique de logement pérenne et stable dans la durée avec un soutien de l’Etat aux ménages. Si les représentants  des partis politiques reconnaissent que la stratégie du « yo-yo » n’est pas bonne pour asseoir une activité, il n’en reste pas moins qu’ils demeurent assez flous quant aux mesures à mettre en œuvre. Certains plus que d’autres sont pourtant convaincus que le plus important gisement  d’activité portera sur les économies d’énergie.

Ce débat avec les représentants des candidats, s’il n’a pas apporté de réponses concrètes, a eu le mérite de confronter des idées et d’apporter quelques éclairages à des artisans du bâtiment, porteurs de pluralisme politique (voir tableau).

 

 

Candidats

 

 

  Population globale    

 

  Artisans    

 

Jean-Luc Mélenchon

 

 

13 %

 

8 %

 

François Hollande

 

 

28 %

 

18 %

 

Eva Joly

 

 

2 %

 

5 %

 

François Bayrou

 

 

11 %

 

11 %

 

Nicolas Sarkozy

 

 

28 %

 

39 %

 

Nicolas Dupont-Aignan

 

 

1 %

 

3 %

 

Marine Le Pen

 

 

16 %

 

16 %

Source : Pascal Perrineau, Cevipof

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X