Paysage

Les artisans des TP et du paysage veulent leur prêt à taux zéro

Mots clés : Artisanat - Démarche environnementale - Financement du logement - Qualité de l'eau - eau potable - Rénovation d'ouvrage - Situation économique - Travaux publics

Les enjeux écologiques et économiques de l’assainissement non collectif justifient la campagne annoncée par la Confédération nationale artisanale des Travaux publics et du paysage : l’extension du prêt à taux zéro à ces travaux contribuerait à relancer l’économie rurale et à améliorer la qualité des rivières.

Eco PTZ ANC : ces neuf lettres symbolisent le nouveau cheval de bataille enfourché par la Confédération nationale artisanale des travaux publics et du paysage. Françoise Despret, sa présidente, a profité des vœux prononcés le 19 janvier pour rôder son argumentation en faveur de l’extension du prêt à taux zéro dans le domaine de l’assainissement non collectif : « On a beaucoup parlé de la Cop 21, transformons ces bonnes intentions en réalité (…). Notre planète ne s’en trouvera que mieux, tout comme nos entreprises ». Dès le 20 janvier, la présidente saisit son conseil d’administration de ce dossier, avant d’engager une campagne de lobbying.

 

Plus de trois millions de chantiers

 

L’importance du marché et de ses enjeux écologiques justifie la mobilisation : rien qu’en Vendée, l’organisation patronale a recensé 70 000 installations à réaliser ou à mettre aux normes. Le syndicat avance une estimation de trois à quatre millions de chantiers potentiels sur l’Hexagone. Alors que les grandes et moyennes agglomérations ont, pour l’essentiel, réalisé les infrastructures nécessaires au bon état des cours d’eau, les progrès à réaliser se situent désormais en grande partie dans l’espace rural. L’éco-PTZ ANC faciliterait le déclenchement des opérations.

« Dans ce même objectif, nous sollicitons les agences de bassins pour qu’elles accordent leur financement au fur et à mesure de l’arrivée des dossiers, alors qu’elles ont l’habitude d’attendre des seuils exprimés en nombre de projets », ajoute Françoise Despret.

 

Bouquets de compétences

 

Ce nouveau cheval de bataille en cache d’autres : le gain de visibilité que peut en attendre la CNATP ne peut pas lui nuire, dans la bataille de la représentativité des syndicats qui se dénouera en 2017. Françoise Despret a exprimé son optimisme sur ce sujet, au cours de ses vœux. Le thème de l’ANC peut également prolonger la stratégie de promotion des groupements d’entreprises : tout comme l’isolation thermique des bâtiments qui justifie l’éco-PTZ, l’ANC mobilise des bouquets de compétences associant le terrassement, l’électricité, le génie civil et la végétalisation.

Focus

Aide à la personne : une fédération est née

Tournée vers l’entretien des espaces verts pour 85 % de ses activités, la fédération des coopératives d’artisans d’aide à la personne est née le 15 décembre dernier. Elle se déploie aussi dans le petit bricolage, le nettoyage, l’assistance informatique et la garde d’enfants de plus de trois ans. « Pérenniser la défiscalisation de l’aide à domicile constitue notre premier objectif », indique son président Daniel Jouanneau, trésorier de la CNATP et fondateur de la coopérative Artisanat a domicile à Tours. 800 artisans adhèrent aux 23 coopératives fondatrices, avec un rayon d’action généralement limité au département. Un site en cours de conception devrait contribuer à étoffer les troupes actuellement concentrées surtout dans la moitié nord de l’hexagone.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X