Entrepreneurs

Les artisans conservent les qualifications professionnelles

Les députés ont voté jeudi 9 juin la suppression de l’alinéa 8 de l’article 43 de la loi Sapin II, qui remettait en cause l’obligation de qualification pour exercer les métiers de l’artisanat. Les formations à l’installation ont aussi été maintenues. Quant à la micro-entreprise, le seuil du chiffre d’affaires ne sera pas doublé. Enfin, l’allotissement des marchés publics a été réaffirmé. « Nous avons su convaincre, la sagesse et le bon sens l’ont emporté contre les idéaux irréalistes » a déclaré le Président de la Capeb Patrick Liébus, dont le réseau s’était fortement mobilisé.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X