Profession

Les architectes prêts à construire la nouvelle région «Acal»

Mots clés : Architecture

Le monde de l’architecture appelle ses membres à contribuer de façon constructive à la naissance de la nouvelle région Alsace – Champagne-Ardenne – Lorraine (Acal). Autour des trois écoles d’architecture installées à Strasbourg et Nancy, une douzaine de ses instances ont lancé depuis cet été un «appel collectif» déjà rejoint par 360 signataires.

«L’architecture peut aider concrètement à favoriser l’avènement d’une région européenne, compétitive, connectée, vivante et attractive», indique «l’appel collectif pour une Région Architecture». Depuis quelques jours, les professionnels de la maîtrise d’œuvre et de la construction en général sont invités à rejoindre les initiateurs en rédigeant des contributions sur le site dédié Région Architecture.

 

Equilibre local/régional

 

Les rédacteurs de l’appel sont convaincus que leur profession peut aider à réaliser la difficile synthèse entre la préservation des particularismes locaux et la construction d’une identité commune à cette région dont ils ne nient pas le caractère assez artificiel. «Notre discipline s’ancre dans le terrain le plus proche, aucun projet ne ressemble à un autre. Au sein de l’Acal, il en découle une grande variété de patrimoines, de paysages et de cadres de vie. En même temps, l’architecture façonne un patrimoine commun. Et ses volets de formation et de recherche apportent des réponses plus globalisées qui peuvent aider à poser des ambitions à l’échelle de la nouvelle région tout entière», appuie Lorenzo Diez, directeur de l’Ecole d’architecture de Nancy, l’un des initiateurs. Un premier travail commun devrait réunir les laboratoires d’histoire de l’architecture.

 

L’atout transfrontalier

 

La «filière d’excellence» régionale, que le texte appelle de ses vœux, peut s’appuyer sur deux atouts caractéristiques du Grand Est, selon Lorenzo Diez: la réputation de qualité et de rigueur dans le savoir-faire architectural, ainsi que la position transfrontalière, près des pays germanophones qui intègrent davantage la dimension de l’ingénierie dans leur formation.

L’appel plaide aussi pour la perpétuation de l’esprit d’ouverture de ces régions au cœur de l’Europe: «Rendons possibles à nouveau l’expérimentation architecturale. Relevons les défis de la transition énergétique, consolidons nos filières matériaux, notamment le bois», indique-t-il, avant de conclure: «Fédérons nos intelligences et nos énergies pour construire ensemble la première Région Architecture!»

Pour se faire entendre des maîtres d’ouvrage publics, les initiateurs ont démarré la semaine dernière une séquence de rencontres avec les élus locaux. Ils peaufineront leur vision de façon à présenter le 6 novembre un «projet stratégique» aux candidats aux élections régionales du mois suivant.

 

Focus

Les rédacteurs de l’appel

Conseils régionaux de l’Ordre des architectes d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine

Ecole nationale supérieure d’architecture de Nancy

Ecole nationale supérieure d’architecture de Strasbourg

Insa de Strasbourg, département architecture

Union régionale des CAUE de Lorraine

CAUE du Bas-Rhin

Maison de l’architecture de Champagne-Ardenne

Maison de l’architecture de Lorraine

Maison de l’architecture – Rhin supérieur

Syndicat des architectes d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X