Profession

Les architectes écrivent en masse leur désamour à François Hollande

Mots clés : Architecte - Gouvernement - Sécurité publique

L’action collective du 22 janvier 2015 contre le projet de loi Macron ayant été suspendue en raison du plan Vigipirate, le collectif d’architectes DPA (Défense Profession Architecte) veut maintenir la pression et invite les professionnels à écrire en masse au président de la République.

A l’initiative de l’antenne DPA des Pays de la Loire, une vaste action collective de communication est maintenue le 22 janvier 2015, jour de l’étude par l’Assemblée nationale du projet de loi Macron pour la croissance et l’activité.

Après le retrait de l’appel de l’UNAPL à manifester en raison de l’actualité tragique de ces derniers jours, DPA des Pays de la Loire appelle les architectes de toute la France à envoyer à l’Elysée, avant le 21 janvier à midi, des cartes postales éditées par le collectif. L’objectif est d’inonder la boîte aux lettres de l’Elysée le 22 janvier.

En savoir plus

 

Sous la forme d’un slogan et d’une légende, ces cartes postales interpellent le Président en le mettant en garde sur les dérives de la déréglementation de la profession d’architecte: diversion de la loi MOP, ouverture du capital des agences à une majorité d’actionnaires non-architectes, effets de seuils excluant les architectes sur près de 70% des constructions réalisées sur le territoire, cursus des études ADE/HMO en danger, etc.

«Il est temps pour les pouvoirs publics de prendre conscience, avant qu’il ne soit trop tard, que les multiples dispositions en court de réflexion au sein de l’exécutif risquent de mettre en péril une profession diversifiée déjà douloureusement touchée par la conjoncture économique actuelle» indique le collectif ligérien. «Ajouter déréglementation et confusion dans le fragile équilibre actuel, qui a eu le mérite de subsister depuis 1977 est un contresens total pour la qualité de la production architecturale dans notre pays» ajoute DPA Pays de la Loire.

Pour les architectes parisiens également la mobilisation reste entière. DPA, l’Usnfa et la Société française des Architectes (SFA) organisent un débat sur l’état de la profession au Conseil économique, social et environnemental (Palais d’Iéna).

En savoir plus

Plus d’information sur ce débat, sur le site du collectif Défense Profession Architecte (DPA).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X